Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sécurisation des législatives au Nord : Des groupes armés opèreraient à coup des millions.

Depuis hier dimanche minuit, la campagne des législatives a officiellement été lancée au Mali. De groupes armés auraient conclu des contrats visant à assurer la sécurité des candidats tout au long de la campagne électorale au nord du pays.

Selon une de nos sources au sein de l’équipe d’un candidat, c’est un sentiment de révolte. Cette source révèle qu’une journée d’escorte des groupes armés varierait entre 500.000FCFA à 1 500 000 FCFA par jour. Une centaine de combattants armés, à bord d’une vingtaine de véhicules (pick-up 4/4 ) ont été observés devant le domicile de l’Honorable Mohamed Ould Matali, député élu à Bourem et candidat à sa propre succession.

Il serait aussi membre de la Plateforme et du CSA, des faveurs qui sont de nature à assurer sa sécurité mais aussi à l’aider dans la campagne. Un conseiller de l’Adema nous a confié que les mêmes hommes armés, présents devant le domicile du député, détiendraient des lots de cartes NINA et de cartes d’électeurs à leur disposition.

Les équipes des Nations-Unies n’ont réagi malgré qu’elles soient alertées par des populations de Bourem. Plusieurs éléments de la garde rapprochée du député Ould Matali seraient de présumés djihadistes étrangers.

IB Koné

Source: Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct