Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Revitalisation des traditions textiles du centre du Mali : Les Etats-Unis au secours des communautés

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’industrie Hôtellerie et du Tourisme, Andogoly Guindo et l’Ambassadeur des Etats-Unis, Dennis B. Hankins, ont co-présidé, jeudi 16 décembre 2021, au Mémorial Modibo Keita, la cérémonie de lancement du projet 2021, du Fonds des ambassadeurs des Etats-Unis pour la préservation de la culture, sur les textiles du centre du Mali.

 Le projet se veut une réponse concrète à la résilience des communautés, à la revitalisation et à la valorisation du textile, à la reconstruction du tissu social, au renforcement du dialogue, de la paix, de la cohésion sociale et du vivre-ensemble entre toutes les communautés du centre du Mali.

Pour le ministre Guindo, le projet s’explique du fait que la riche culture textile datée de plusieurs siècles est en voie de disparition. « Les grandes teintures de mariage arkila ne sont plus tissées. Le coton dont le Mali est un des grands producteurs, est transformé en de très faibles quantités dans le circuit traditionnel. Les cardeuses et les fileuses se font  rares ».

Pour la réussite du projet, le ministre de la Culture a promis que son département ne ménagera aucun effort et « accordera une attention toute particulière aux résultats attendus du projet et ses impacts sur l’amélioration des conditions de vie des communautés bénéficiaires ».

Pour l’Ambassadeur Hankins : « ce projet est motivé par la conviction que la préservation du patrimoine culturel du Mali est un élément clé pour garantir qu’un sentiment partagé d’identité malienne soit transmis à la prochaine génération ».

Et d’ajouter  « que les jeunes joueraient un rôle clé dans ce projet pour s’assurer que les traditions en voie de disparition se perpétuent pour une autre génération ».

Conduit par les missions culturelles de Djenné et Bandiagara, le projet a souligné l’ambassadeur documentera les traditions textiles des Dogons, des Peuls et d’autres communautés du centre du Mali, et aideront ces communautés à revitaliser les méthodes de production, de conceptions, les compétences et les outils associés à leurs traditions textiles uniques ».

Le centre du Mali abrite certains des patrimoines textiles les plus anciens et le plus riches d’Afrique. Protéger et célébrer ce patrimoine fait partie du processus d’union de tous les Maliens, quelle que soit leur origine ethnique, dans la construction d’une vision positive de l’avenir du Mali.

Anne Compton, analyste du patrimoine culturel au Département d’Etat américain, en charge d’Afrique et d’Asie, venue de Washington, D.C, pour l’occasion, a souligné que « ce fonds permet aux ambassadeurs américains d’identifier les éléments du patrimoine culturel qui sont particulièrement vulnérables et ont besoin de protection ». Elle a souligné que le Mali et les Etats-Unis ont construit de solides partenariats culturels à travers ce programme, le Mali ayant bénéficié de ce fonds depuis la toute première année de son lancement.  Au cours de ces deux décennies, le Mali a reçu neuf subventions couvrant l’ensemble des richesses culturelles du Mali.

De tous les projets sélectionnés en Afrique au concours 2021 du Fonds des Ambassadeurs pour la Préservation Culturelle, le projet du Mali a le plus gros budget.

Ledit projet est financé par le fonds des Ambassadeurs pour la préservation de la culture à travers l’Ambassade des Etats-Unis au Mali.

Hamidou B. Touré

Source: Arc en Ciel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct