Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réflexions sur la Transition et la refondation de l’Etat malien : Rattraper le train de la modernité par l’Intelligence artificielle

« Rattraper le train de la modernité par l’intelligence artificielle », tel était le thème du colloque sur la capitalisation des réflexions sur la transition et la refondation de l’Etat, organisé, hier lundi 30 août 2021 à l’hôtel Radisson Blu, par le Centre d’études et de réflexion au Mali (CERM) en partenariat avec l’Autorité malienne de régulation des Télécommunications et des postes (AMRTP).

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de deux jours était placée sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Amadou Keita ; en présence du Secrétaire général du Centre d’Etudes et de réflexion, Mme Assétou Founé Samaké ; du président de l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications et des postes (AMRTP), Cheick Sidi Mohamad Nimaga.

Selon ses initiateurs, l’objectif de ce colloque est d’inciter les autorités du Mali à une accélération d’une plus grande intégration dans le domaine de l’intelligence artificielle, ainsi qu’à la réalisation des infrastructures nécessaires pour l’exploitation de l’IA et d’ouvrir des pistes d’amélioration des services publics au Mali par l’intelligence artificielle pour plus d’efficiente, d’efficacité, de précision, d’augmentation des ressources.

Aussi, notent-ils, ce colloque se focalisera autour de 5 questions majeures qui seront approfondies par des communications pointues d’expertises avérées et un débat libre et sans tabous.

Par ailleurs, cet atelier proposera pour chaque axe abordé, des idées précises permettant de traiter les questions de fond qui sont posées.

Selon le Secrétaire général du Centre d’Etudes et de réflexion, ce colloque s’inscrit dans le cadre des activités du CERM.

« L’Intelligence artificielle est une réalité, les machines qui pensent sont déjà avec nous. Nous allons tenter de positionner notre pays face aux grands pays. Les contributions de l’AMRTP ont été remarquables. Pour cet atelier de deux jours, nous allons formuler des discussions fluctueuses entre les participants », a expliqué Mme Assétou Founé Samaké.

Le président de l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications et des postes (AMRTP), Cheick Sidi Mohamad Nimaga a fait savoir que le thème est très complexe, mais important, car il s’agit, dit-il, « de l’intelligence des Etres humains ».

« C’est un double point de vue de cet esprit, il s’agit de comprendre l’Etre humain. L’utilisation de l’IA soulève des risques. Le Mali pourra utiliser l’IA en faisant recours à des drones, notamment dans le domaine de la Santé, de l’Education et de l’Agriculture. L’AMRTP travaille à ce que toutes les conditions soient mises en place pour qu’on veille à la protection des personnes. Elle n’est pas une technologie nouvelle, unique non plus, mais il s’agit de faire face à l’évolution de la technologie », a rassuré le président de l’AMRTP.

Pour sa part le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Scientifique, Amadou Keita, a salué les initiateurs de ce colloque, qui selon lui, est une opportunité à saisir. Lire la suite sur aumali…

 

Adama Diabaté  

Source: l’indicateur du renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct