Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

radioscopie du nouveau gouvernement

La nouvelle équipe, dirigée par Dr Choguel Kokalla Maïga, est composée de 28 membres dont 25 ministres et trois ministres délégués. On y compte six femmes contre cinq dans le précédent gouvernement. Il y a quatre militaires comme dans le gouvernement défunt. Les 24 civils représentent le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), les groupes armés (CMA et Plateforme), la société civile et les centrales syndicales.

On retient surtout que 11 ministres du gouvernement du 5 octobre 2020 conservent leurs portefeuilles. Il s’agit du colonel Sadio Camara (Défense et Anciens combattants), du lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga (Administration territoriale et Décentralisation), du colonel-major Ismaël Wagué (Réconciliation nationale). Ce dernier voit son portefeuille désormais élargi à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Lamine Seydou Traoré conserve le ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Eau. Tout comme Alousséni Sanou prolonge son bail au ministère de l’Économie et des Finances ; Amadou Keïta au département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; Alhamdou Ag Ilyene au ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine et Mossa Ag Attaher au ministère de la Jeunesse et des Sports. Ce dernier aussi voit son portefeuille élargi à l’Instruction civique et à la Construction citoyenne. Mamadou Koné également garde son portefeuille des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes.

Il y a aussi des ministres qui ont changé de portefeuille. C’est le cas de Harouna Mamadou Toureh qui quitte le ministère du Travail et de la Fonction publique pour celui de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration. Aussi, Mahmoud Ould Mohamed quitte le ministère de l’Agriculture pour celui de l’Industrie et du Commerce.

Figure emblématique du renouveau de la justice, l’ancien procureur près le Tribunal de grande instance de la Commune III du District de Bamako, chargé du Pôle économique et financier, Mahamadou Kassogué, est désormais à la tête de l’appareil judiciaire. Il faut également retenir dans ce nouveau gouvernement, le retour d’Abdoulaye Diop au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Il avait dirigé ce département sous le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta.


Madiba KEITA

Source: Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct