Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pyramide du souvenir : exposition photos sur les pères de l’indépendance, pionniers de la liberté et de la démocratie

Cette exposition est une initiative de la Pyramide du souvenir de Bamako dans le but de rendre hommage aux hommes et femmes qui se sont battus pour donner à l’Afrique toute sa grandeur. Le vernissage, qui a eu lieu le jeudi 20 décembre, était placé sous le  thème «Il était une fois les pères, pionniers et combattants de l’indépendance, de la liberté et de la démocratie.» Et sous la présidence du ministre de la culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

Le commissaire de l’exposition, Modibo Diallo, a rappelé le devoir de mémoire à l’endroit de ces hommes et femmes qui se sont sacrifiés pour le continent africain. En organisant cette exposition-photos sous le thème (souvenirs : les pères des indépendances, pionniers, combattants de la démocratie et de la liberté), la Pyramide du Souvenir reste dans le cœur de son mandat. Partir du souvenir pour féconder le présent, afin que celui-ci engendre un meilleur avenir.

Il s’agit, à travers cette activité, de mieux faire connaître à la jeune génération cette séquence majeure de l’évolution de l’Afrique que fut l’accession massive des pays du continent à la souveraineté internationale. Elle fut l’aboutissement d’une lutte qui a commencé au milieu des années 1930 et pour laquelle la deuxième guerre mondiale et ses conséquences ont servi de catalyseur, a  expliqué M. Diallo.

Pour lui, cette exposition-photos cherchera à vivifier le souvenir de la lutte pour l’indépendance qui fut, aussi et surtout, un combat pour la liberté et la démocratie. Liberté, pour les peuples soumis et asservis par d’autres ;  démocratie et égalité, pour les citoyens de seconde zone qu’étaient devenus les habitants des territoires d’outremer à la fin de la deuxième guerre.

La directrice de la Pyramide du souvenir, Fadima Coulibaly, a interpellé les politiques dans son allocution à aller au-delà des ensembles régionaux et sous-régionaux,  à l’union sacrée. L’exposition déploie les portraits des grandes figures des indépendances renseignés par des légendes qui les présentent sommairement. Parmi elles, figurent les martyrs pour les causes justes de leurs combats pour la libération politique, économique, culturelle et l’unité du continent. Peut-être, ont-ils eu trop tôt raison, s’interroge-t-elle.

Mme le ministre de la culture était représentée par son secrétaire général. Lequel a témoigné au nom du ministre de la quintessence de l’exposition pour la jeune génération qui devra poursuivre le combat. Le secrétaire général du ministre a reparti cette exposition en trois grandes périodes de l’histoire contemporaine, à savoir celle des luttes d’indépendance à l’avènement de la démocratie pluraliste, en passant par la période des régimes militaires et des partis uniques.

En plus des figures emblématiques, presque légendaires pour certaines, l’exposition nous rappellera les dates, les lieux (où le temps s’est arrêté pour jamais) propres à susciter des émotions et nous imprégner de la densité et de la vitalité de l’histoire contemporaine africaine à travers le charisme des femmes et hommes qui ont forgé cette histoire, a rappelé le secrétaire général du ministère de la culture.

Rappelons que cette exposition a fait connaître les acteurs de l’indépendance du Mali comme Mahamane Alassane Haïdara, Fily Dabo Sissoko, Mamadou Konaté, Jean Marie Koné, Aoua Keita et leur cadet Modibo Keita.

 

Gabriel TIENOU 

 

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct