Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Promotion des Droits en matière de santé sexuelle et de la reproduction : Une trentaine de personnes renforcent leurs capacités grâce à l’Usjpb et à l’OOAS

Le vice Recteur de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (Usjpb), Bouréima Kansanye, a procédé le 23 novembre 2018, au lancement officiel de la formation dénommée Information, éducation, communication (IEC) ; communication pour le changement de comportement (CCC), genre-droit humain et santé de la reproduction, à la Faculté de Droit Public (FDPU). A ces côtés, le Doyen de la FDPU, Pr Bakary Camara et le représentant de la CEDEAO 5 Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), Dr Ibrahim Tall.

« C’est  dans  le cadre  de la promotion  des  droits de  santé sexuelle  et  de la reproduction, que l’Organisation  Ouest  Africaine  de la Santé (OOAS) à  travers le Projet  démographie  et  santé  sexuelle  et  de  la reproduction (Demsan) financé  par l’Agence  Française de développement, et organisé   en  partenariat  avec l’USJPB,  que   cette  formation  continue  diplômante  de niveau  Certificat  et  IEC-CCC, Genre-Droits Humains  et  Santé  de  la Reproduction, se  situe », a expliqué  le Doyen de la FDPU, Pr Bakary Camara. Le projet dure 4 ans est mis  en exécution  dans  trois universités  ouest  africaines  du Mali, du Burkina Faso et du Niger à travers  des  départements de la santé des dits pays.

Celui du Mali  est logé au département  de la santé  et  de l’hygiène publique  à hauteur  de  116 millions Fcfa.  Pour cette  première phase, l’OOAS  a  offert 30 bourses  de formation. Elles  concernent  les candidats issus des structures bénéficiaires devraient répondre aux conditions  d’accès à la formation : être titulaire d’un DEUG II, L2 ou diplôme équivalent en sciences sociales, économiques, juridiques, politiques, humaines, en sciences de la vie et de la terre reconnu par le CAMES ; être titulaire d’un doctorat en médecine, pharmacie et odontostomatologie.

Le certificat IEC-CCC-Genre-Droits humains et santé de la reproduction, poursuit le Doyen de la FDPU, Pr Bakary Camara, s’inscrit dans la dynamique d’opérationnalisation des politiques publiques de santé, des politiques publiques de genre, celles sur les droits humains et celles relatives à la communication pour le changement de comportement élaborées  au niveau  étatique.

Elle est une formation, poursuit-il,  pluridisciplinaire de haut niveau destinée aux acteurs de la santé et de l’action sociale, aux acteurs des droits humains et des professionnels de la communication, aux responsables des ONG, aux juristes, sociologues, psychologiques, responsables des brigades de gendarmerie effectuant  les  patrouilles éducatives aux droits humains et dissuasives de la pratique de l’excision, aux responsables des brigades régionales de protection de l’enfant, aux attachés de santé, sages-femmes, infirmiers (armée de terre) etc. En somme, ajoute Dr Ibrahim Tall, elle vise un renforcement  des capacités des acteurs intervenants du  domaine de la santé et de l’action sociale mais  aussi du genre et des droits de la femme/fille en vue d’engendrer un changement social dans les rapports sociaux de sexe, dans les relations entre professionnels de santé et patients et donc une amélioration de la santé et de la reproduction de vie des populations.

Cette formation, dit  le vice recteur de l’Usjpb, Pr Bouréima Kansaye, cadre avec le plan stratégique de l’université 2017-2022. « On va s’atteler pour que le projet se poursuive dans le cadre d’un engagement institutionnel très solide pour qu’on participe au développement du Mali et de l’Afrique, notamment l’Afrique de l’Ouest», a promis le vice Recteur.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct