Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Prolifération des armes légères : Les femmes et les filles au cœur du combat

Le secrétariat permanant de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres a lancé officiellement, ce lundi 15 mars 2021, une campagne de sensibilisation des filles et femmes sur les dangers liés aux armes légères et de petits calibres à siège. L’évènement était placé sous la présidence du représentant du Ministre de la sécurité et de la protection civile, le Colonel Mamadou Daba Coulibaly.

 

La secrétaire permanente, le colonel-major Nèma Sagara a souligné que la prolifération des armes légères et de petits calibres (ALPC) dans notre pays ainsi que l’ensemble de la région du Sahel constitue aujourd’hui une menace pour la paix et la sécurité. Ce phénomène a non seulement augmenté l’impact et l’intensité des conflits armés et intracommunautaires, mais a également entrainé une insécurité généralisée entravant ainsi le développement économique, social, politique et culturel des pays de la région du Sahel en général et du Mali en particulier.

Selon le colonel-major Sagara, force est de constater que les femmes constituent les premières victimes des armes légères et de petits calibres. Elles sont aussi en première ligne dans le combat contre la prolifération des armes vues leur poids dans la société. ‘’Une réelle et concrète implication des filles et des femmes permet d’atténuer la possession d’armes par les civils tout en apportant une solution concrète à ce fléau’’, a-t-elle précisé.

Le représentant du Ministre de la sécurité et de la protection civile, le colonel Mamadou Daba Coulibaly a, pour sa part, estimé que la crise que nous vivons en est une illustration parfaite de la prolifération des armes légères. C’est pourquoi dira-t-il, ‘’il est plus que nécessaire d’accompagner le secrétariat permanant dans sa mission régalienne’’.

Au Colonel Coulibaly de poursuivre qu’il convient également d’adopter de nouvelles mesures concernant, aussi bien les stocks et leur sécurisation que la lutte contre la fabrication anarchique, la règlementation et le contrôle des licences afin de prévenir l’accumulation et le commerce illicite. Par ailleurs, il appelle à une mobilisation générale pour mettre en œuvre toutes les initiatives visant à réduire la violence armée sous toutes ses formes.

Le représentant de la MINUSMA, M. Fouda André Mathurin, a pour son part, soutenu que les ALPC tuent sans discrimination et leurs effets sont dévastateurs quel que soit l’âge, la religion, le sexe ou l’ethnie. Les efforts dans la lutte menée contre leur prolifération doivent donc être perçus comme une contribution au bien communautaire.

Source : Forces Armées Maliennes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct