Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Projet de réalisation de l’aérogare de Mopti : en quête de financement

La future aérogare sera construite sur une superficie d’environ 2.350 m2. Les études détaillées de sa faisabilité, réalisées en 2011, ont été mises à jour en 2020. Le budget prévisionnel à mobiliser est estimé à 2,9 milliards de Fcfa

Les routes maliennes notamment celles des Régions de Mopti et du Nord de notre pays ne semblent plus aussi viables, au regard des risques quasi quotidiens auxquels leurs usagers sont exposés presqu’en permanence. Outre l’état de dégradation avancée réel sur certains tronçons, les attaques armées, braquages à l’arme à feu, détonation d’Engin explosif improvisé (EEI) font partie des dangers que bravent les utilisateurs de ces voies. Résistant ainsi à la terreur au risque de leur vie ou d’être dépossédés de tous leurs biens.

En attendant le retour de la paix, de la stabilité et la réhabilitation des routes concernées, la voie aérienne semble davantage la plus fiable à emprunter afin de mettre nos compatriotes à l’abri des prédateurs opérant dans ces zones-là. Surtout que le Mali dispose aujourd’hui d’une compagnie nationale qui dessert quelques villes (Kayes, Gao et Tombouctou) et visiblement disposée à étendre ses services à d’autres localités du pays si les conditions optimales sont mises en œuvre à cet effet. En la matière, la mise à l’état des infrastructures aéroportuaires est capitale, en plus d’un trafic dense permettant à la société de faire décoller des vols réguliers à des coûts supportables par le Malien lambda.

Visiblement relancé dans cette perspective, le projet de construction de la nouvelle aérogare de Mopti, annoncé en grande pompe par le département en charge des transports, n’est toujours pas une réalité. Les études de faisabilité ont été réalisées l’année dernière, mais les choses semblent au point mort. La cause serait due au manque de financement, dont la recherche serait toujours en cours.

L’on se rappelle qu’à l’époque, les images en 3D de la nouvelle aérogare avaient inondées les réseaux sociaux et fait la «Une» de certains médias. L’infrastructure, selon ces plans présentés, devrait comporter un bâtiment terminal principal en R+0, des parkings pour taxis, bus, motos ainsi que des espaces verts. L’aérogare devrait être équipée de machines dotées de technologie avancée. Il s’agit, entre autres, d’une ligne de convoyage des bagages avec un système de rayon X, d’un carrousel de tri et de livraison des bagages.

Pour en savoir davantage sur l’évolution de ce projet que certains assimilaient à l’époque à une propagande orchestrée par le département concerné, nous avons approché la direction générale de Mali-Météo. Interrogé sur la question du blocage, le directeur général adjoint répond : «Les études détaillées de la construction de l’aérogare de Mopti ont été réalisées en 2011 et actualisées en 2020.

Le coût prévisionnel du projet est estimé à 2,9 milliards de Fcfa. La recherche de financement est en cours pour sa réalisation», explique Mahamadou Diarra. Il ajoute que cette future aérogare sera construite sur une superficie d’environ 2.350 m2. Précisant qu’elle comprendra des infrastructures connexes (espaces pour le parking et des jardins), l’administrateur estime à 12 mois la durée des travaux, après l’obtention du financement et la signature du contrat de réalisation des travaux.
Pour lui, il s’agira de construire une aérogare moderne répondant aux normes de sécurité et de sûreté de l’aviation civile. Permettra-t-elle ainsi d’améliorer la qualité du service offert aux usagers, selon le numéro II de Mali-Météo.

Pour y arriver, notre pays peut compter sur le soutien et l’accompagnement de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). «Nous sommes prêts à apporter toutes les solutions pour permettre à Mopti d’assurer l’augmentation de son trafic. Nous allons modifier la norme de l’aéroport de Mopti de H12 à H18 ou à H24», assurait son directeur général. Mohamed Moussa expliquait que Mopti sera doté du balisage comme exactement à Bamako. Les équipements techniques sont déjà arrivés, il ne restait qu’à les installer, précisait-il.
Il faut rappeler que les Aéroports du Mali regroupe neuf aéroports répartis sur l’ensemble du territoire national : six internationaux (Bamako-Sénou, Kayes Dag Dag, Mopti Ambodédjo, Sikasso Dignagan, Tombouctou et Gao) et trois nationaux Nioro, Yélimané et Goundam.

Babba B. COULIBALY  

Source: L’Essor- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct