Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Proclamation des résultats législatifs du 1er tour par la Cour Constitutionnelle : *22 candidats élus dès le 1er tour : *Le taux de participation revu à la baisse : 35,58%

Hier, jeudi 09 avril 2020, la Cour Constitutionnelle du Mali a proclamé les résultats définitifs du premier tour du scrutin législatif du 29 mars 2020. Dans son arrêt, la Cour Constitutionnelle a précisé que le nombre d’électeurs inscrits est de 7 663 464 pour 2 726 292 votants, le nombre de bulletins nuls s’élève à 113 801, les suffrages exprimés sont de 2 603 157 et le taux de participation est de 35,58%. Ce taux de participation a été revu à la baisse car, le chiffre donné par le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation lors de la proclamation provisoire des résultats le jeudi 02 avril dernier, s’élevait à 35,73%. A la lumière des résultats donnés par la Cour, 22 candidats issus de 12 circonscriptions sur les 55 circonscriptions électorales que compte le pays sont élus dès le 1er tour. En outre, 5 requêtes ont eu une suite favorable sur les 77 requêtes reçues par les 9 sages Cour constitutionnelle du Mali.

Dans son arrêt N°2020-03/CC-EL du 09 avril 2020 portant proclamation des résultats du premier tour de l’élection des députes a l’Assemblée nationale (Scrutin du 29 mars 2020), la Cour Constitutionnelle du Mali a déclaré élus au 1er tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale (scrutin du 29 mars 2020) les candidats et les listes de candidats ci-après : la Liste alliance Benso : Adp-Maliba-Adema-Pasj-Rpm-Urd dans la circonscription électorale de Kayes composée de Aliou DIALLO, Mahamadou CISSE, Bano DIAWARA, Modibo Kane DOUMBIA et de Marthe DIAWARA passe avec 61,35%. Idem pour la liste RPM-YELEMA comprenant Diamba Traoré et Bakary Sacko dans la circonscription de Yelimané qui a obtenu 50,18%. Dans la circonscription électorale de Niono (Ségou), la liste Adp-Maliba- SADI composée de Diadiè Bah, Amadou Araba Doumbia et de Haïné Coulibaly passe également avec 50,78%. Dans la circonscription électorale de Djenné (Mopti), Sékou Abdoul Quadri Cissé et Baber Gano (actuellement ministre) de la liste URD-RPM sont élus au 1er tour avec 55,07%. La liste RPM à Tombouctou pilotée par Modibo Maïga passe avec 50, 38%. A Niafunké, Soumaïla Cissé et Dédéou Traoré de l’URD sont réélus dès le 1er tour avec 60,26%. Idem pour Mohamed Ould Mataly et Aïchata Alassane Cissé de la liste RPM-UM RDA qui sont réélus dès le 1er tour avec 82,28%. Dans la circonscription de Ménaka, Bajan Ag Hamatou du RPM est réélu au 1er tour avec 77,69%. Dans la circonscription électorale de Kidal, Choghib Ag Attaher de la liste RPM est élu avec 74,57%. Egalement élu comme député dès le 1er tour à l’Assemblée nationale du Mali, Ag Bibi Ahmada du RPM dans la circonscription électorale d’Abeïbara avec 91,75%. C’est le cas aussi pour Aïcha Belco Maïga du RPM dans la circonscription électorale de Tessalit élue avec 87,37%. Le 22ème candidat élu député à l’Assemblée nationale dès le 1er tour est Mohamed Ag Intalla du RPM dans la circonscription électorale de Tin-Essako avec 97,15%. Le président de la Cour Constitutionnelle du Mali, Manassa Danioko, a précisé que le nombre d’électeurs inscrits est de 7 663 464 pour 2 726 292 votants, le nombre de bulletins nuls s’élève à 113 801, les suffrages exprimés sont de 2 603 157 et le taux de participation est de 35,58%. Ce taux de participation a été revu à la baisse car, le chiffre donné par le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation lors de la proclamation provisoire des résultats le jeudi 02 avril dernier, s’élevait à 35,73%.

Safiatou Traoré du Synouma en commune III a eu gain de cause

Dans son arrêt, la Cour affirme avoir enregistré 77 requêtes. « Par requête datée du 4 avril 2020 enregistrée sous le numéro 235 au greffe de la Cour le 4 avril 2020 à 15h13mn, le parti politique Synergie pour un nouveau Mali (SYNOUMA) ayant pour conseil le cabinet Berthe – Koné, plaidant par l’organe de Maître Abdoul Karim KONE avocat à la Cour demande l’annulation de tous les résultats du scrutin du 29 mars 2020 issus des bureaux de vote n°15 du centre de NTomikorobougou, n°13 du centre Mamadou KONATE et n°4 du centre Awa KEITA de Ouolofobougou ainsi que la réformation en conséquence des résultats dans la circonscription électorale de la commune III du District de Bamako au motif que les résultats obtenus par sa candidate dans lesdits bureaux ont été falsifiés au profit d’un autre candidat en l’occurrence Cheick Omar GADJIGO du CADM », indique la Cour. En outre, la Cour dira qu’elle a reçu la requête de Aboubacar SY, mandataire de Cheick Oumar GADJIGO, candidat du Collectif des Associations pour le Développement du Mali (CADM) dans la circonscription électorale de la Commune III du District de Bamako qui réclame 32 voix qui n’auraient pas été comptabilisées par la commission de centralisation dans le total des suffrages exprimés en faveur dudit candidat arrivé en deuxième position selon les résultats provisoires. Par ailleurs, la Cour a souligné que le parti SYNOUMA, suivant requête n°58, en contestation de cette deuxième place de Cheick Oumar GADJIGO qui, selon lui, aurait été frauduleusement attribuée, au détriment de sa candidate, Safiatou TRAORE, et par l’organe de son conseil Maître Abdoul Karim KONE, demande justice par l’annulation sollicitée de tous les résultats des bureaux de vote n°15 du centre de NTomikorobougou, n°13 du centre Mamadou KONATE et n°04 du centre Aoua KEITA de Ouolofobougou, aux motifs que ces résultats auraient été falsifiés pour assurer à Cheick Oumar GADJIGO sa qualification au second tour de l’élection des Députés à l’Assemblée nationale. Au regard de l’enjeu résultant de la marge extrêmement minime qui sépare les deux candidats au tableau des résultats 1837 voix pour le premier et 1834 pour la seconde, soit une différence de 3 voix seulement, Madame le Président de la Cour a été amené, par Décision n°2020-028/P-CCM du 06 avril 2020, à créer une commission d’instruction afin d’élucider les faits de la cause. Après investigation, la Cour Constitutionnelle a annulé purement et simplement les opérations de vote dans le bureau n°13 du centre Aoua KEITA de Ouolofobougou et procéder à la réformation des résultats dans la circonscription électorale de la commune III du District de Bamako. « Ce faisant, les résultats obtenus par les deux candidats sont conformes à ceux dégagés par le centre informatique de la Cour et donnent en définitive 1799 voix pour Cheick Oumar GADJIGO et 1922 voix pour Safiatou TRAOR », a précisé la Cour dans son arrêt. Outre la requête de Safiatou Traoré du SYNOUMA, la candidate Aïssata Touré dans la circonscription électorale de Youwarou a déposé une requête tout en soutenant que le scrutin n’a pas eu lieu dans les 6 bureaux de vote dans la commune de Farimaké, circonscription électorale de Youwarou. « Contre toute attente, il a été attribué des résultats au titre de ces bureaux de vote au candidat du parti RPM. Il ressort de la liste des bureaux non fonctionnels au premier tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale fournie par le Ministère de l’Administration territoriale que sur les 6 bureaux incriminés ; 5 n’ont pas ouvert. Cependant, il a été transmis à la Cour des résultats effectivement attribués au seul candidat du RPM au titre de 5 des 6 bureaux que sont : Ardane (141 voix), Almamor (230 voix), Gniri Niara (99 voix), Groupe Bellah (46 voix) et Sananga (111 voix), soit au total 627voix sur 627 exprimés. De toute évidence, ces suffrages proviennent de manœuvres frauduleuses. Il y a lieu de les annuler purement et simplement. En conséquence, il convient de reformer les résultats comme suit : Suffrages valablement exprimés : 3702- 627= 3075 ; Liste RPM : 1948- 627 = 1321 soit 42,96% », révèle l’arrêt de la Cour. Ainsi, le candidat du RPM (Ousmane Allaye Cissé) qui avait eu 52,62% est contraint d’aller au second tour et sera opposé au candidat de l’Ama-Cfp (Madou Tomota). A part donc les requêtes n°24, 27, 34, 58 et 75, la Cour a rejeté les autres requêtes pour forclusion ou pour mal fondées.

Le 2ème tour se tiendra dans 43 circonscriptions électorales

Des duels sont annoncés dans beaucoup de localité sur les 43 circonscriptions électorales où le 2ème tour doit se tenir. C’est ainsi que dans la circonscription électorale de Dioïla (Koulikoro), la liste RPM (43% de voix) pilotée par Mamadou Diarrassouba sera confrontée à la liste Modec-Urd-Adp Maliba (20,72%) avec à sa tête l’ancien ministre Konimba Sidibé. A Bougouni (Sikasso), la liste CDS Mogotiguiya-Adema Pasj-Codem sera face à la liste RPM-URD-MPM au 2ème tour prévu pour le 19 avril 2020. A Kadiolo (Sikasso), la liste RPM-Adema Pasj est opposée à la liste Parena-URD. A Kolondièba (Sikasso), la liste URD-RPM comprenant Daouda M Koné et Sidiki N’Fa Konaté croisera le fer avec la liste SADI composée de Oumar Mariko et de Baférémé Sangaré. La liste Rpm dirigée par Moussa Kalidi (39,74%) sera face à la liste indépendante Mouvement démocratique malien menée par Ibrahim Boubacar (18,30%) dans la circonscription électorale de Diré (Tombouctou). En commune III du district de Bamako, le parti SYNOUMA (Safiatou Traoré avec 1920 voix) sera face à l’URD (Bakary Diarra avec 1896 voix).

Aguibou Sogodogo

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct