Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

PROCES COUR CONSTITUTIONNELLE /BOUBACAR YALKOUE : La presse vide la salle d’audience pour dire non à la divulgation de sa source

Jeudi 13 décembre 2018, s’est tenu au Tribunal de la Grande Instance de la commune V de Bamako le procès de Boubacar Yalkoué dans l’affaire des 900 millions FCFA l’opposant à la Cour constitutionnelle. Les juges exigeant au détenu de dévoiler ses sources, ses confrères, notamment le président de l’Association des Éditeurs de Presse Privée (ASSEP) ont dû vider la salle.

Trouvant la politisation du procès contre leur confrère Boubacar Yalkoué, l’ensemble de la presse malienne venu pour lui apporter leur soutien a désiré plutôt vider la salle. Cette décision fait suite à la demande des juges au journaliste poursuivi, de dévoiler la source de ses informations. Chose que celui-ci a déclinée en faisant comprendre que malgré qu’il fasse confiance à ses sources, il n’acceptera jamais de les dévoiler.

Voyant les nombreuses pressions sur leur confrère dans le seul but d’obtenir de lui sa source, la presse malienne a vu dans ce procès une main invisible et a donc décidé de vider la salle, derrière le président de l’ASSEP. Ce comportement visait juste à dénoncer ce comportement des magistrats envers un journaliste qu’ils poussent à divulguer la provenance de ses informations. Chose injuste aux yeux de la presse malienne qui a préféré abandonner la salle. A juste titre d’ailleurs !

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct