Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Prévention contre l’extrémisme violent et la radicalisation : Les enseignants de Medersa démentent leur participation à la dite formation

Le bureau exécutif national de l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali a tenu un point de presse, le jeudi 25 mars 2021, au siège de la structure à Lafiabougou. L’objectif : démentir l’information du Haut conseil Islamique Concernant leur participation à la session de formation organisée par la CEDAO du 1er au 20 mars 2021, sur la prévention contre l’extrémisme violent et la radicalisation.

C’est lors d’une sortie télévisée du secrétaire général du Haut Conseil Islamique sur les antennes de CHERIFLA TV que l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali dit avoir appris l’information. Celle de leur supposée   participation à une session de formation organisée par la CEDAO entre le 1er et 20 mars 2021, à la maison du Hadj sis à Hamdallaye (Bamako) dont le thème était « formation des Imams et des enseignants de Medersa sur la prévention contre extrémisme violent et la radicalisme ».

En tant que  l’unique représentant de tous les   enseignants de Medersa  au Mali, l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali a tenu à préciser qu’elle n’a pas pris part à cette formation. « Le bureau exécutif national de l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali informe solennellement l’opinion nationale et internationale qu’il ne se retrouve pas dans ladite déclaration et qu’il n’a donné mandat à aucun participant pour le représenter », a indiqué le président du bureau exécutif national de l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali, Moustapha Traoré.

N’ayant donc reçu aucune correspondance d’une des voix officielles en tant que membre faitière du Haut Conseil Islamique, l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali, à travers son bureau exécutif, a exhorté  tous les partenaires du Mali voulant coopérer avec sa structure de  prendre contact avec elle de façon officielle, « faute de quoi, il  dégage toutes ses responsabilité. », a indiqué M. Traoré.

De son côté, le secrétaire administratif de cette  union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali, M. Abdoulaye Sacko  a  souligné   que leur  sortie de ce jour  était de surtout  alerter  que ceux qui ont pris part à ladite  session de formation organisée par la CEDEAO ne sont pas de l’unique organe qui représente officiellement  tous les enseignants de Medersa et de la culture  islamique  au Mali. Tout en rappelant que cet incident n’est pas le premier du genre, l’union des enseignants de la langue arabe et de la culture islamique au Mali a tenu à préciser qu’elle ne se fatiguera  jamais  de dénoncer de telle  discrimination peu importe l’auteur.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct