Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidence du CE de l’Adema/PASJ : Les motivations de la candidature de Mme Konté Fatoumata Doumbia

‘’Il semble que l’information donnée par Mali Horizon, la semaine dernière, a suscité beaucoup d’interrogations mais je la confirme et précise que ce n’est pas un caprice’’.

 

‘’Mes motivations sont les suivantes :

Notre famille politique connait ces dernières années une situation extrêmement difficile et complexe.

Aujourd’hui  il est malheureux de constater que notre pays vit dans un environnement «politico-spéculatif » inédit avec de nombreux regards si non tous les regards accusateurs tournés vers nous, des propos souvent haineux et violents comme si  quelque part on préparait le «grand jugement dernier » de notre famille.

Je n’ai aucune prétention mais je me suis sentie interpelée comme tout bon citoyen responsable engagé dans la construction d’un état de droit et à priori la promotion de la vérité, du travail, de la solidarité et de la justice dans notre famille politique.

L’heure est à la reconstruction du parti et aujourd’hui plus que jamais il faut un changement radical dans notre façon de faire pour donner plus d’espoir aux jeunes et à tous ces cadres , militants et sympathisants qui ont choisi notre parti.

Si les militants portent leur choix sur moi je suis prête à prendre l’engagement de mieux gérer le parti, de mieux l’organiser pour le reconstruire avec la contribution, de tous les militants et responsables épris de justice, d’équité et de paix, des hommes et des femmes honnêtes et travailleurs.

A la base, la démobilisation, le découragement, la rupture de confiance enlisent le renouvellement de nos organes, plombent l’adhésion de nouveaux militants et le retour de nos cadres en un moment déçus et désabusés.

Le rassemblement, la cohésion, l’unité sont les défis qui ne peuvent être relevés qu’avec la conjugaison des efforts des responsables crédibles. Et je suis crédible.

La crédibilité de nos responsables à la base comme au sommet doit être notre première exigence pour réussir nos instances programmées en Mars.

– le 6e congrès pour le CE

– le 4e congrès pour le Mouvement National des jeunes.

– le 2e congrès pour le Mouvement des femmes.

Par ailleurs, vous savez chez nous, on ne dit pas soi-même tous ses mérites  et ce n’est pas bon de parler souvent.

Aujourd’hui je puis juste vous dire que mon expérience à la mairie de la commune I a beaucoup contribué à me façonner et renforcer mon leadership et j’ai eu l’opportunité de partager cette expérience difficile (12 ans de sacerdoce !) avec des collègues élus, des cadres hommes et femmes de la décentralisation et de la gestion des collectivités dans la majorité des pays en Afrique, en Europe, en Asie et en Amérique.

Je suis suffisamment prête et disposée pour le débat à l’interne dans le respect et la compréhension mutuels. Je connais le parti et je l’aime.

5- C’est évident que le nerf de la guerre me manque.

Notre parti connait de plus en plus des difficultés de financement et nous sommes obligés de solliciter la contribution des mieux nantis. Je suis consciente que tous les candidats sont plus riches.

Pour le moment les candidatures dont on parle sont : celles de notre Président sortant, des camarades Abdoul Karim Konaté dit Ampé,  Moustaph DickoMarimantia DiarraAdama Sangaré Maire du District, Adama N DiarraYaya Sangaré, Abdoulaye Pona, Seydou Coulibaly.

Je les salue tous et rend hommage à chacun et prie pour qu’ensemble nous puissions travailler à rebâtir notre parti sur les bases plus saines dans un Mali Nouveau.

Je ne pourrai pas me permettre de faire la campagne dans toutes les sections. Mais de mon point de vue cet exercice n’est pas forcément bénéfique et mieux indiqué. Et l’argent n’est pas obligatoirement le seul atout.

Pour ma part, je puis rassurer que j’ai toujours reconnu le mérite des autres.

J’en ai donné la preuve en 2003 quand j’ai préféré que Soumeylou Boubeye Maiga occupe le poste de 5e vice Présidence qui me revenait, et me contenter du 6e à lui proposé.

Au dernier congrès ordinaire de 2015 je n’ai posé aucun problème pour céder le poste de 4evice Présidence à Moustaph Dicko  à la demande de notre secrétaire général Ouali Diawara.

Pour finir je présente mes excuses à chacune et à chacun car j’imagine bien que certains vont considérer mon ambition démesurée.

Mais je reste convaincue que je peux apporter le changement’’.

Bamako, le 24 février 2021.

Mme Konté Fatoumata Doumbia

Source : L’analyste

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct