Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

POLICE NATIONALE DU MALI : UN CONCOURS DIRECT DE RECRUTEMENT DE 3.250 ÉLÈVES SOUS-OFFICIERS, OUVERT

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a lancé l’ouverture d’un concours pour le recrutement d’un autre contingent pour la police.

 

Il s’agit d’un concours direct de recrutement de trois mille deux cent cinquante (3.250) élèves sous-officiers de police (maintien d’ordre) répartis comme suit :District de Bamako :1500 ; Région de Kayes :150 ;Région de Koulikoro :160 ;Région de Ségou :135 ;Région de Mopti :130 ;Région de Tombouctou :120 ;Région de Gao :120 ;Région de Kidal :75 ;Région de Ménaka :45 ;Région de Taoudéni :50 ;Région de Nioro :50 ;Région de Dioïla :75 ;Région de Bougouni :75 ;Région de Koutiala :135 ;Région de Kita :60 ;Région de NARA :50 ;Région de SAN :60 ;Région de Bandiagara :50 ; Région de Douentza :50. Pour participer à ce concours, les candidats doivent satisfaire aux conditions ci-après : être de nationalité malienne ; jouir de leurs droits civiques ; avoir une bonne moralité ; être aptes physiquement ; être âgé de 18 ans au moins et 26 au plus ; être titulaire du baccalauréat ou d’un Diplôme équivalent.

Les dossiers de candidature doivent  comporter une demande manuscrite, un acte de naissance, un certificat de nationalité, un casier judiciaire, un certificat de nationalité, un certificat de résidence, une copie légalisée de la carte NINA ou de la fiche descriptive individuelle, deux copies certifiées du Diplôme du Bac ou équivalent. Les épreuves se déroulent à Bamako et dans les chefs-lieux de région suivant des dates qui seront communiquées sur le site de la Direction Générale de la Police Nationale.

Les épreuves du concours comprennent une épreuve sportive ; une visite corporelle ; une épreuve écrite ; une visite médicale d’admission ; une épreuve d’entretien oral  et une visite d’arrivée au centre d’instruction. Décidément les autorités maliennes veulent étoffer les effectifs en hommes pour le maintien d’ordre en vue d’une stabilité et la sécurité des maliens. S’agit-il d’anticiper sur une éventuelle crise politique dans la perspective des élections à venir ?

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct