Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Plaidoyer auprès des partenaires : Le CN-CIEPA entend mobiliser des fonds pour venir en aide dans le domaine du WASH

Le vendredi 29 Avril s’est tenu, au sein de l’hôtel Onomo,  l’Atelier de validation du document de stratégie de plaidoyer national pour le financement du Wash dans les écoles et les centres de santé. C’était en présence du directeur national de l’Hydraulique, des représentants du CN-CIEPA et des bénéficiaires.

Vue les conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les structures de santé et écoles de certains villages, le CN-CIEPA,  en partenariat avec IRC et plusieurs autres organismes de la société civile malienne et internationale, a jugé bon de valider un document afin de bénéficier un financement avec des partenaires pour faciliter à ces structures l’accès à l’eau potable et l’assainissement.

L’objectif général de cet atelier est de valider le document de la stratégie de plaidoyer national pour le financement du WASH dans les écoles et les centres de santé.

Le résultat attendu après l’atelier était que les différentes parties prenantes du secteur de l’eau, de l’assainissement, de la santé, de l’éducation et des finances approuvent la version finale du document.

Pour le président du CN-CIEPA,  Doumatié Daou, qui parle de question de WASH parle de question de droit, de dignité et de vie. « Vous le savez autant que moi que, les questions d’accès à l’eau et à l’assainissement se pose avec un extrême acquitté au niveau de notre pays ;  les degrés sont divers dépendant des localités et cela s’amplifie généralement au niveau des structures scolaire et des centres de santé.  Beaucoup de ces structures sont sans eaux potable, sans latrine » à laisser entendre le président de le CN-CIEPA M. Daou

Il continue en disant « c’est au regard de ces constats et de ces faits que la CN-CIEPA WASH dans la réflexion stratégique avec son partenaire IRC a jugé nécessaire d’engager un processus pour un meilleur financement du WASH en milieu scolaire et en milieu de santé ».

Le directeur national de l’hydraulique M. Dioro Bocoum, quant à lui,  explique que conformément à l’objectif du développement durable N°6 (ODD6), le Mali a pris l’engagement d’assurer l’accès universel de tous les maliens aux services d’eau potable et à des conditions d’assainissement et d’hygiène adéquat d’ici 2030

Pour lui, cette initiative des organisations de la société civile en partenariat avec IRC World Vision avec l’appui de la fondation Hilton vient à point nommé  surtout en cette période de pandémie de la COVID-19.

Au nom du gouvernement, le directeur de l’hydraulique assure que la volonté des autorités nationales et particulièrement celles des départements en charge du WASH ne fera pas défaut quant à l’accompagnement technique et administratif nécessaire pour la prise en compte de ce document en tant qu’outil de promotion et de mobilisation des fonds en faveur du WASH dans les centre de santé et dans les écoles

Rappelons que les villages ciblés pour ce plaidoyer sont les villages de Nossombougou, Tioribougou et Ouolodo tous dans le cercle de Kolokani région de Koulikoro.

Tioumbè Adeline Tolofoudié, Stagiaire

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct