Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Morema à Mopti : Le mouvement de Me Tapo présenté à son fief

Une délégation du Mouvement pour la refondation du Mali (Morema), avec à sa tête son président, Me Kassoum Tapo s’est rendu à Mopti, le samedi 14 août 2021. C’était lors d’une rencontre politique pour présenter et expliquer à l’ensemble des couches sociopolitiques de cette région l’esprit et la vision du mouvement.

 

Lancé en début avril dernier, le Mouvement pour la refondation du Mali a effectué sa première sortie politique officielle à l’intérieur du Mali. Une forte délégation conduite par le premier responsable du mouvement, Me Kassoum Tapo a posé sa valise à Mopti, la Venise malienne pour une rencontre politique. Cette rencontre qui s’est tenue dans la salle de l’alliance franco-malienne a ressemblé des centaines des milliers de personnes, composées des leaders politiques, des autorités coutumières, religieuses et traditionnelles de la 5ème région administrative du Mali. Il était accompagné par Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath, porte-parole  du CDR.

Dans son allocution, le président du Morema, Me Kassoum Tapo a indiqué la Mopti survit malgré toutes les difficultés. « Nous avons pensé aujourd’hui que Mopti est tous les maux de ce pays. Insécurité, pauvreté, misère, analphabétisme. Malgré tout ça Mopti reste débout. Nous sommes venus demander aux hommes et aux femmes de la région de donner l’exemple, comme feu ATT, a eu le faire devant le Mali entier pour l’établissement des valeurs démocratiques pour le bien être de l’ensemble des maliens. Et je pense que Mopti est vraiment le lieu pour donner le meilleur exemple de cette lutte qui est la solution pour la survie même du Mali», a-t-il dit.

Me Tapo a par ailleurs, invité tous les fils et filles du pays particulièrement ceux et celles de Mopti à l’union sacré  pour construire le Mali. « C’est ce message là qu’on venu porter  à Mopti et pour trouver aussi l’énergie nécessaire et donner la volonté à la population pour la survie du Mali », a –t-il laissé entendre.

Quant à Ras Bath, il rappelle dans son intervention que son seul souci, c’est la partie. « Mon ambition pour ce pays, ma volonté de me battre pour le ressortir du trou dans lequel il est plongé depuis presqu’un an, est la raison qui m’a motivé de répondre aujourd’hui à l’invitation du mouvement Morema », a déclaré le porte-parole du CDR.

Aussi rassure-t-il que sa venue à Mopti est pour contribuer à la lutte pour faire ressortir le Mali d’une manière honorable et bénéfique de l’ornière. « Ce travail ne doit être le monopole d’aucune personne, d’aucun groupement et mouvement, il  doit être un travail collectif auquel chacun doit se sentir interpellé à contribuer pour la bonne marche du pays », a-t-il dit.

En outre, Ras Bath se réjoui d’avoir  appris à travers Me Tapo que Mopti est symptomatique symbolique de l’état réel du pays. « Il est le poumon de l’économie du Mali, car c’est à travers lui, qu’on ravitaille certaines zones de la sous-région en viande et poisson, notamment Gagnoa en Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Mais tout ce que la Venise malienne exportait hier, elle l’importe aujourd’hui compte tenu de la crise sécuritaire à laquelle elle est confrontée depuis un certain temps », estime-t-il.

En se référant sur un rapport de la mission onusienne au Mali (Minusma), Ras Bath a attiré l’attention  que plus de 1500 écoles restent fermées à Mopti et dans certaines localités des régions du Nord. « Plus de 2000 élèves ne partent plus à l’école dans la région de Mopti », martèle-il.

Ibrahim Djitteyé et Adeline Tolofoudié, stagiaire

Source : LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct