Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mise en œuvre de l’accord : la CMA veut des garanties, le Premier ministre rassure

La mise en œuvre intelligente de l’accord pour la paix et la réconciliation est une « nécessité ». C’est la déclaration faite ce mardi matin par le Premier Ministre à l’ouverture de la 43ème session du Comité de Suivi de l’Accord. Choguel Kokala souhaite des olutions entre Maliens avant de les soumettre à la communauté internationale. Alors que les mouvements signataires invitent invité les autorités à présenter un Mali sans groupes armés avant la fin de la Transition.

 

Cette 43e session du comité de suivi de l’accord s’est ouverte en présence du nouveau Premier ministre de la Transition Choguel Kokala Maïga. Le chef du gouvernement a indiqué dès sa prise de fonction une mise en œuvre intelligente de cet accord issu du processus d’Alger. «La Coordination des mouvements de l’Azawad s’en réjouit. Mais elle attend de voir ce que cette mise en œuvre intelligente signifiera dans les actes», a indiqué Attaye Ag Mohamed, membre de la CMA avant de poursuivre «nous avons besoin d’un Mali réel et l’accord ne sera qu’un outil pour y parvenir ».
« Pour les populations vivant dans les zones d’insécurité, la mise en œuvre de l’accord, ne sert à rien s’il n’y a pas de paix » a martelé Boubacar Albachar Touré membre du CSA. Selon lui, celles-ci n’attendent qu’une amélioration de leur condition de vie et de sécurité. « A Gao on ne peut pas aller ni à Ansongo, à l’Abbezanga, à Bourem, à In-tillitt sans être arnaqué, frappé et humilié. ou il y’à une bombe sur la route » regrette Boubacar Albachar Touré.
Des propos partagés par les femmes présentes à la rencontre. Elles ont par ailleurs promis de suivre tous les actes posés par les autorités ou les mouvements armés. « Nous qui sommes dans les contrées entrain de souffrir, nous avons nos sœurs qui sont violées, qui sont emportées. On vient dans un village et on prend toutes les filles, on les emmène, on ne revoit ni les corps ni les personnes » Mme Touré Zouhara Touré membre du CSA.
L’arrivée de l’armée reconstitée à Kidal, un espoir
En réponse à ces préoccupations, le Chef du gouvernement rassure, que des dispositions seront prises le plus tôt possible. Selon le Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga « Si nous maliens, si nous nous entendions sur les soumissions, éviter que le sang continue de couler, nous allons prendre une voie comme on le dit chez nous dans nos différentes langues on rentre par la même porte et on sort par la même porte. Alors avec l’accompagnement de nos amis et de nos partenaires nous aurons à faire face à seulement à l’anémie que nous connaissons tous ».
Pour combler ce vide, le Chef du gouvernement a aussi promis l’accélération du processus Désarmement, Démobilisation et Réinsertion.
Cette 43è session du CSA intervient au moment où la 3e compagnie du bataillon de l’armée reconstituée est arrivée à Kidal. Selon les responsables de la Coordination des Mouvements de l’Azawad, cette compagnie doit jouer le rôle de l’armée régalienne. La CMA précise également que ce bataillon est sous le commandement l’État-major des armées.

Source : STUDIO TAMANI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct