Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

MENANKOTO: Le nouveau PM appelé à instaurer le droit

Recouvrer son droit de propriété du titre de recherche minier, tel est l’engagement et la détermination de LITTLE BIG MINING SARL. Une détermination qui pousse les dirigeants de cette entreprise 100% malienne à demander le nouveau premier ministre Dr Choguel Kokala Maiga de purement et simplement abroger l’arrêté N°2428/PRIM-CAB du 21 mai 2021. Un arrêté pris par l’ancien premier en parfaite méconnaissance des textes du code minier.

Privée d’être en possession de ses droits en dépit de la décision judiciaire et des textes du code minier, l’engagement et la détermination de l’entreprise LITTLE BIG MINING SARL ne démordent pas. Elle attend utiliser toutes les forces légales pour entrer en possession de ce qui lui revient de droit. C’est ainsi que LITTLE BIG MINING SARL exhorte le premier ministre d’abroger l’arrêté N°2428/PRIM-CAB du 21 mai 2021. Un arrêté pris par l’ancien premier ministre sous pression de la présidence afin d’annuler le permis de recherche livre à LITTLE BIG MINING SARL au profit de société MENANKOTO SARL, une filiale de la société B2GOLD SARL. Pourtant les textes sont clairs ‘’ Le permis de recherche confère à son titulaire, dans les limites de son périmètre et indéfiniment en profondeur, le droit exclusif d’effectuer des travaux de reconnaissance, de prospection et de recherche des substances appartenant au groupe pour lequel il est délivré et de disposer des produits extraits aux fins des analyses et des essais conformément aux dispositions du présent Code’. Une violation des textes qui n’a laissé personne indifférente.

Pour rappel le permis de recherche d’or et de substances minérales du groupe 1 et 2 sur une superficie de 52 km2 dans la région de Kayes, Cercle de Kéniéba de MENANKO SARL livré en 2014 est arrivé en échéance en février 2021. Malgré le multiple rappel du ministère à la société MENANKOTO SARL pour le renouvellement du permis, celle-ci ne l’a pas fait. C’est ainsi qu’une ouverture de candidature a été lancée.  Remplissant les conditions, LITTLE BIG MINING SARL fut le nouveau détenteur du permis à travers l’arrêté N°1078/MMEE-SG du 24 mars 2021. Malgré l’attribution du permis à LITTLE BIG MINING SARL, B2GOLD continuait en parfaite violation à exercer les travaux sur ledit site. L’affaire a été devant les juridictions qui avaient reconnu le permis de LITTLE BIG MINING SARL. Mécontent, B2GOLD à travers l’ambassade de Canada, a tenté d’utiliser les voies diplomatiques en parfaite violation des textes du Mali pour entrer en possession du permis de recherche. Malgré les textes et la décision de la justice la société LITTLE BIG MINING SARL n’est toujours pas mise dans ses droits d’où la demande des dirigeants de LITTLE BIG MINING SARL au nouveau premier ministre de prendre le taureau par les cornes à travers l’instauration de la justice.

 

Source: 223 Infos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct