Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Médias sociaux, presse en ligne : Appel-Mali se bat pour un espace numérique plus citoyen

Au regard des comportements de certains internautes qui prétendent informer les populations, l’Association des professionnels des médias en ligne (Appel-Mali), en partenariat avec Internet médias support (IMS), a lancé un nouveau projet dénommé : ‘’ L’Internet face aux fausses nouvelles : droit et devoir des utilisateurs au Mali’’. De ce fait, Appel-Mali, sous l’égide de son président M. Modibo Fofana, a procédé ce vendredi 05 août au lancement dudit projet au siège de l’Assep, sis à ACI 2000.

Cette cérémonie de lancement du projet placée sous le thème : « L’internet face aux fausses nouvelles », a regroupé plusieurs acteurs des médias, y compris d’autres personnes influentes sur les réseaux sociaux. Ce projet initié par Appel-Mali et IMS vise à former les acteurs des médias au Mali, particulièrement la presse en ligne. En effet, ce projet s’inscrit dans le contexte de contribuer à la promotion des droits et obligations numériques, y compris l’utilisation citoyenne de l’Internet au Mali. « L’objectif général de ce projet, il s’agit de contribuer à la contribution à la promotion des droits et obligations numériques au Mali et en fin d’améliorer l’espace civique numérique, y compris l’utilisation citoyenne de l’Internet au Mali, particulièrement sur les réseaux sociaux et par les acteurs web et les professionnels de la presse en ligne », a expliqué le président Modibo Fofana. Selon lui, ce projet de 6 mois consiste à former les journalistes, les blogueurs, et d’autres personnes influentes sur les réseaux sociaux. En outre, M. Modibo Fofana a expliqué que ce projet commencé en début de juillet se tiendra jusqu’à décembre 2022 et ça prendra fin par l’organisation des fora nationaux. Toujours selon le conférencier M. Fofana, le budget dudit projet s’élevé à environ 16 millions de FCFA qui va couvrir les différentes formations. « Le budget de ce projet s’élève à 16 millions qui doit couvrir également les 5 formations : celle de Koulikoro pendant 3 jours ; 3 formations à Bamako et 1 formation à Kati et également les 4 rendez-vous de IMS aussi. Si on essaye de regrouper toutes les activités, ça peut aller jusqu’à 9 à 10 activités pendant 6 mois », a laissé entendre Modibo Fofana. De surcroit, le président d’Appel-Mali a souligné que pour la réussite de ce projet, Appel-Mali, en partenariat avec IMS, va collaborer avec les différents acteurs de l’Internet. « Les cibles essentielles de ce projet : d’abord les professionnels qui sont en ligne, nous les journalistes et après les blogueurs et d’autres qui ne sont pas blogueurs, mais qui sont très actifs sur le net. On va essayer de les sensibiliser. Deuxième cible, il s’agit des acteurs du numérique au Mali : les gens qui sont déjà dans les grandes entreprises de l’Internet, et ceux qui mènent également les réflexions sur les droits numériques de l’Internet, les professeurs chercheurs, les créateurs des applications, etc. », a-t-il indiqué. Par ailleurs, M. Saibou Keïta, secrétaire général de l’Appel-Mali, a rappelé que l’objectif de ce projet est de faire en sorte que « l’Internet puisse être citoyen ». Dans son intervention, il a dit avoir remarqué que depuis quelques années, l’Internet est utilisé par une certaine catégorie de la population. Selon lui, ces internautes, dont entre autres les journalistes, les blogueurs, les activistes l’utilisent pour faire passer les informations qui ne sont pas de nature à « servir » le pays. Pour M. Keïta, cette situation nécessite une sensibilisation à tous les niveaux en vue de trouver des solutions à ces préoccupations pour que l’Internet puisse être utile et à servir le pays. D’où l’initiative de ce partenariat d’Appel-Mali et IMS. Selon les conférenciers, pendant ces formations, les moyens, les outils seront mis à la disposition de ces journalistes, blogueurs et activistes afin que l’Internet devienne un outil de la promotion de la citoyenneté. « Parce qu’il ne s’agit pas seulement de prendre son smartphone et puis aller filmer quelque chose et faire des commentaires qui ne sont pas de nature à développer et encore moins à assurer la position de ce pays », a lancé le secrétaire général. A l’issue de la cérémonie, le président Modibo Fofana, avec ses deux confrères, M. Saibou Keïta et M. Alassane Koné, a salué tous ceux qui ont participé à cette cérémonie de lancement. Il a également exprimé sa satisfaction pour la présence des acteurs de médias à ladite cérémonie.

Garibou TOGO, stagiaire

Source : LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct