Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: la France a entamé le transfert de ses bases militaires

La force Barkhane a entamé hier mardi la phase finale du transfert de son emprise de Kidal à la MINUSMA conformément au plan d’adaptation du dispositif militaire français décidé en juillet 2021 par le président Macron. C’est le début du processus de réduction de l’effectif militaire français au Mali.

 

En effet en juillet dernier, le président a annoncé sa décision de fermere des bases françaises militiares au Mali. Ainsi, selon les prévisions, au terme de cette oprétaion la France maintiendra « entre 2 500 à 3 000 » hommes dans la région, contre 5 100 aujourd’hui, a fait savoir Emmanuel Macron.
Selon une note de l’opération Barkhane, un convoi logistique de la mission française basée a quitté Kidal hier mardi matin. La décision s’inscrit du plan de changement du dispositif militaire de la France sur notre territoire alors que les troupes françaises sont les cibles de nombeuses critiques.
« Un détachement de la Force Barkhane, reste sur place. Il est notamment chargé de conduire les dernières formalités administratives et logistiques avant le transfert définitif de l’emprise dans les prochaines semaines. Il sera en mesure de faciliter des missions de réassurance et d’appui au profit des partenaires, et travaillera donc en étroite coordination avec la MINUSMA et les FAMa », précise le document de Barkhane.
« Cette transformation », qui passera par la fermeture de bases militaires dans le nord du Mali, « répond à la nécessité de s’adapter à la nouvelle posture des groupes terroristes et d’accompagner la prise de responsabilité des pays de la région », avait déclaré MACRON lors de sa conférence de presse avec le président du Niger Mohamed Bazoum.
« Cette première étape dans l’adaptation du dispositif militaire français dans la BSS se déroule dans de très bonnes conditions de dialogue et de coordination avec nos partenaires de la MINUSMA et des FAMa », assure la mission militaire française dans le Sahel dans un contexte d’escalades verbales entre des autorités politiques du Mali et de la France suite aux propos du Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga, à la tribune de la 76e assemblée générale des Nations unies en accusant la France d’abandonner son pays en plein vol.
A ce jour, 1300 militaires de la MINUSMA et plus de 400 soldats maliens sont déployés à Kidal où ils assurent des missions de protection et de sécurisation, selon Barkhane.

Par SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct