Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre le paludisme : La bataille est loin d’être gagnée

 Courant 2020, le paludisme a tué plus de 1700 personnes au Mali dans notre pays

 

Lundi dernier, le Mali à l’instar de la Communauté internationale a célébré la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. C’était au Centre international des conférences de Bamako (CICB) sous la présidence de Mme le ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby. C’était en présence du représentant résident de l’OMS au Mali, Dr Jean Pierre Baptiste et ceux des structures impliquées dans la lutte contre cette maladie. Le thème de cette 14ème est : « Zéro palu- tirer sur le paludisme ».

Pour Dr Jean Pierre Baptiste la célébration de cette journée mondiale de lutte contre le paludisme a aussi été marquée par le lancement de la semaine nationale de lutte contre le paludisme au Mali.

Et le représentant de l’OMS d’indiquer qu’entre les années 2000 et 2019, l’incidence du paludisme a baissé de 29% et le nombre de décès a diminué de 60% en Afrique. Toutefois, malgré ces progrès enregistrés, des mesures idoines doivent être prises pour mettre fin à ce fléau d’ici 2030, souligne Dr Jean Pierre Baptiste. Il a aussi demandé que l’accès des interventions de lutte antipaludique soient élargis aux enfants et aux femmes enceintes. Selon le représentant de l’OMS au Mali, les recherches en cours sont sur la bonne voie.

Abondant dans le même sens, Dr Fanta Siby dira que le paludisme constitue un réel problème de santé publique au Mali. Elle a, également, souligné que le paludisme a tué plus de 1700 personnes au Mali en 2020. Les autorités sanitaires du Mali rassurent, toutefois, que plusieurs actions sont en cours à travers le pays pour éradiquer la maladie.

« Au Mali, le paludisme constitue le premier motif de consultation et la première cause de mortalité » a rappelé Mme le ministre de la Santé et du Développement social. Elle a ajouté que  plus de 2 millions et six cent mille cas de paludisme dont plus de 800 mille cas graves ont été enregistrés au Mali  l’année dernière. C’est ce qui ressort du rapport de l’annuaire statistique du système local d’informations sanitaires.

Cependant, pour Dr Fanta Siby, « un nouvel espoir est né pour les populations maliennes vers l’élimination du paludisme ». Depuis quelques jours, l’annonce d’un vaccin qui serait efficace à 77% contre le paludisme est faite par des chercheurs de l’université d’Oxford..

Soulignons que pour arriver au bout de cette pandémie, les autorités maliennes disent compter sur l’appui des partenaires pour sauver les personnes à risques. Elles rassurent aussi que des actions pour lutter contre la maladie ont été menées. Il s’agit notamment de la distribution de plus de 9 millions de moustiquaires imprégnés aux enfants et femmes enceintes, des tests gratuits et des dons de médicaments.

Diakalia M Dembélé

Source : 22 Septembre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct