Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la cybercriminalité : La CENTIF renforce les capacités des enquêteurs de la police

L’hôtel Millénium de Bamako a abrité du 19 au 21 avril 2021, les travaux de l’atelier de formation à l’intention des agents d’application de la loi sur la lutte contre la cybercriminalité, le blanchissement de capitaux et le financement du terrorisme.

Organisé par la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières du Mali (CENTIF) en partenariat avec le cabinet privé DA-TA FLAQ’S, son objectif est de renforcer les capacités des enquêteurs de la Police nationale dans le cadre de la lutte contre la criminalité transnationale organisée et particulièrement la lutte contre la cybercriminalité.

L’ouverture des travaux de cet important atelier a été présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Colonel Modibo Koné, en présence du représentant du président de la CENTIF, Allaye Dia, chargé des enquêtes et le Secrétaire général du cabinet privé DA-TA FLAQ’S technology, Hamady Diarra.

Cette session de formation rentrant dans le cadre de la « Lutte contre la Cybercriminalité» destiné aux enquêteurs de la Police Nationale, s’inscrit dans la logique d’une série de formations envisagées par la CENTIF en partenariat avec ses partenaires, notamment la direction générale de la gendarmerie.

Dans son discours d’ouverture le ministre de la Sécurité, a rappelé qu’au regard des enjeux sécuritaires que connait le Mali, et pour faire face aux nombreux défis résultant de cette situation, des formations spécialisées à l’endroit des acteurs en charge des enquêtes pénales doivent être organisées.

Cela, en permanence, en vue de prévenir certaines calamités et de faire ainsi profiter l’Etat des retombées des avancées technologiques, a-t-il déclaré.

Avant de noter qu’au Mali, la loi n° 2019-056 relative à la Cybercriminalité qui détermine les infractions cybercriminelles et les procédures à suivre pour leur répression a été adoptée le 05 décembre 2019.

Il est alors plus que nécessaire, selon le ministre Koné, de former les acteurs sur ce nouvel outil mis à leur disposition, afin de prévenir, lutter contre les effets néfastes mais surtout de profiter des avantages qu’il procure. « Nous encourageons cette belle initiative, tout en vous exhortant à mener d’avantage les réflexions pour des solutions plus efficaces et rationnelles dans le cadre de la lutte contre cette nouvelle forme de criminalité », a souligné le ministre Koné. Il a invité les participants à être assidus et d’accorder à cette formation tout l’intérêt qu’il faut pour en tirer le meilleur profit, à travers une participation active aux différents travaux.

Le représentant du président de la CENTIF, a mis laccent sur la nécessité de la création d’un réseau de partage dexpérience, d’information, de communication, de sensibilisation entre CENTIF et les agents de sécurité, indispensable dans la lutte efficacement contre ce phénomène de cybercriminalité, de blanchissement de capitaux et le financement du terrorisme.

Backo Diakité

Source : Le Credi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct