Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’Omvs et le Rejao outillent les journalistes

Une session de formation initiée par l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) et le réseau des journalistes pour les activités de l’Omvs du Mali (Rejao) s’est tenue à la Maison de la presse, les 19 et 20 octobre 2017, à l’intention des journaliste. L’objectif était de faire connaître l’Omvs et ses activités.

 salle media formation ecole journalisme mali

La cérémonie de lancement des travaux de cet atelier de deux jours était présidée par le secrétaire général de l’Omvs Mamadou Diaby. Lequel a expliqué, dans son discours, que le Rejao est une initiative de l’Omvs qui a pour objectif de communiquer pour faire connaître les activités que l’Omvs mène dans les quatre pays et au-delà, et de communiquer aussi pour que l’Omvs sache quelles sont les attentes des populations et de tous les usagers du bassin.

«Le Rejao est dans les quatre pays de l’Omvs et j’aimerais qu’il y ait une communication entre eux et des échanges d’expériences. L’attente de la population et de l’Omvs se feront à travers le réseau», a-t-il déclaré. Avant de préciser que le Rejao a été porté sur les fonts baptismaux depuis un an, lors d’une assemblée général constitutive. Il a pour mission de diffuser une information objective, pertinente et utile sur l’Omvs grâce à une utilisation rationnelle des moyens de communication de masse modernes et traditionnels.

Selon David Dembélé, porte-parole du Rejao, «en dehors de nos rencontres statutaires, nous organisons grâce à l’Omvs notre première activité. Les journalistes sont fiers aujourd’hui de l’Omvs reconnue au niveau mondial comme un meilleur exemple d’intégration. Nous voudrions jouer notre partition dans le développement de cet outil indispensable aujourd’hui, car en plus ou en dehors de nos productions énergétiques, l’Omvs c’est l’irrigation, le transport, l’eau potable, la santé, l’éducation, bref un adjuvant indispensable aujourd’hui à nos Etats». Et d’ajouter : «Après vous au niveau local, nous comptons appuyer vos structures au Mali pour mieux faire connaître notre institution commune pour le bonheur de nos populations».

Pour Mme Ly Fatoumata Kane, coordinatrice de la cellule nationale Omvs-Mali, l’Omvs est une organisation qui a été créée par ses quatre pays membres (le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée) pour poursuivre l’objectif principal du développement des activités socio-économiques autour du bassin du fleuve Niger et du fleuve Sénégal.

«Nous avons beaucoup d’activités relatives à l’énergie, à l’irrigation à l’eau potable et à l’environnement. La mise en place de ce réseau est un outil très important pour nous pour pouvoir communiquer sur les activités que l’Omvs mène, et de nous aider à sensibiliser les populations qui sont autour de ces bassins pour que les objectifs puissent être atteints. Nous nous réjouissons de la mise en place de ce réseau et nous comptons sur les journalistes pour nous aider à atteindre les objectifs qui sont communs à toutes les populations du bassin du fleuve Sénégal», a-t-elle affirmé.

Elle a par ailleurs dit leur engagement en tant que ministère de tutelle à appuyer le réseau afin qu’il puisse être d’une aide utile. Elle a enfin lancé un appel aux journalistes à adhérer à ce réseau qui est un véritable outil d’intégration.

Rappelons que l’Omvs est une organisation intergouvernementale de développement créée le 11 mars 1972 à Nouakchott en vue de gérer le bassin versant du fleuve Sénégal.

K.K

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct