Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

LES TERRORISTES DESSINENT UN PLAN D’INTENSIFICATION DE LEURS ACTIVITÉS CRIMINELLES : LA KATIBA ANSAR EDDINE DU MACINA MENACE DE FRAPPER AU CICB, LE SIÈGE DE L’AN, LA PRIMATURE, L’AMBASSADE DE FRANCE ET DES POSITIONS DES FAMA À NARA, DIÉMA ET NIORO

Les unités des forces armées et de sécurité sont en alerte maximale depuis quelques jours dans le pays, après l’alerte sur la poursuite des activités criminelles à travers la planification d’une série d’attaques, visant certains points stratégiques de la ville de Bamako et sur le reste du territoire national après les attaques contre l’escadron de la gendarmerie de Bandiagara, le poste de contrôle de Hérèmakono (région de Sikasso)et la brigade de gendarmerie de San.

 

Selon les renseignements recueillis par les services secrets à travers l’État-major particulier de la présidence de la République, différents points stratégiques seraient dans le viseur des groupes terroristes affiliés à la Katiba du Macina. Ce sont entre autres, le siège de l’Assemblée Nationale, la Primature, le Centre International de Conférence de Bamako (CICB), l’Ambassade de France, les positions des forces de défense et de sécurité à Diéma, Nara et Nioro du Sahel.  Au regard de la menace, conformément aux instructions du président de la Transition, Chef de l’Etat, l’Etat-major particulier a ordonné la prise de dispositions utiles et urgentes dans le but de : renforcer les dispositions sécuritaires autour de l’ensemble des points stratégiques cités ; renforcer les moyens des services de renseignements en vue de démanteler les cellules dormantes terroristes à l’intérieur des villes du pays.

Déjà jeudi dernier, des hommes armés ont été signalés dans les faubourgs de Bamako. En effet, des sources avaient fait part de la présence d’hommes armés affiliés à la KATIBA du Macina, dans la forêt de Zambougou, dans les environs de la commune de Ouelessebougou. Leur projet d’après les renseignements fournis était de s’attaquer à des cibles dans la journée du 11 mars 2021. Les membres de ce groupe armé seraient affiliés également à la Katiba du Macina. Leurs cibles d’après les informations, étaient  le peloton moto basé temporairement derrière Ouelessebougou,  le poste de la gendarmerie de Dialakoroba et le péage de Sanankoroba. Après l’alerte, des unités sont déployées pour parer à toute éventualité.

Les autorités compétentes ont immédiatement instruit que des dispositions utiles soient prises pour anticiper sur la manœuvre.

C’est ainsi que les unités des forces de sécurité ont investi la zone pour une fouille,  en vue de neutraliser l’ennemi qui s’y cache. D’autres informations ont fait cas de la présence d’hommes armés dans le cercle de Kita. Des sources ont rapporté que les habitants d’un village de la commune rurale de Kassaro ont été surpris de trouver le drapeau de leur école profané. Le drapeau aurait été trainé par terre par les visiteurs  avec une note là-dessus les mettant en garde de ne plus monter le drapeau. Les auteurs seraient basés dans la forêt non loin du Baoulé, selon les confidences autour de cette intrusion d’hommes armés affiliés à la Katiba du Macina.

Alors Question : quels liens peuvent exister entre ces groupes qui menacent de frapper dans les points stratégiques cités ?

En tout cas les autorités militaires semblent prendre toute la mesure du problème pour faire échec à ce funeste projet d’hommes sans foi ni loi…

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct