Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les FAMAS face à la lutte contre le terrorisme : que d’efforts consentis pour diminuer les risques d’attaques terroristes

Depuis 2014, l’armée malienne est engagée aux côtés de ses partenaires notamment la France dans la lutte contre l’anti-terrorisme. Quels sont les efforts consentis pour diminuer les risques d’attaques terroristes contre les camps des FAMas ? Quel est le moral de troupe ?

Dans cette lutte contre le terrorisme, l’Etat malien continue de consentir beaucoup d’efforts pour minimiser les risques d’attaques surtout contre les camps des FAMas. D’abord, il continue de doter notre Armée en équipement de dernière génération : véhicules blindés, des aéronefs transportant les troupes sur le terrain. Pour diminuer les attaques contre les camps militaires de nos FAMas, l’Etat malien a revu sa stratégie en multipliant le dispositif militaire c’est-à-dire en mettant plus d’hommes tout enfonçant les check-points et aussi en réduisant les flux de passage autour des camps militaires comme celui de Mondoro, Boulkessi qui sont la cible des attaques.

Depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, les attaques contre les camps militaires ont considérablement diminué. Cela prouver que l’Etat est en train de consentir beaucoup d’efforts dans la lutte contre les terroristes sans oublier les formations que les partenaires de l’Etat du Mali fournissent à nos FAMas dans le cadre de sa mission régalienne qui est de défendre la patrie. Autre effort consenti par l’Etat est l’adoption d’une deuxième Loi de Programmation Militaire (LOPM 2), en vue de consolider les acquis de la première LOPM.

Malgré les soubresauts, les coups bas et les revers sanglants que l’armée subis, elle continue de faire des exploits car notre survie et la survie de notre liberté en dépendent. Aujourd’hui, le sahel est devenu un terrain de combat dans le cadre de la lutte anti-terroriste et une simple présence de l’armée malienne dans le sahel ne suffit pas, il a fallu une coalition sahélienne (G5 sahel) regroupant le Mali, le Niger, le Burkina-Faso et le Tchad, pour mener ce combat anti-djihadiste. Cette coalition ne signifie pas que l’armée est faible, elle a aussi marqué des points, avant d’être aidée aujourd’hui fortement par ses frères d’armes de la France et de la Communauté internationale, aidé à libérer avant-hier des peuples frères sous le joug du colonialisme et de l’apartheid, aidé à imposer et maintenir la paix et la sécurité, protéger et défendre les populations civiles à travers le monde.

S’agissant du moral des troupes, il est beau fixe. L’armée malienne est en train de mener une lutte implacable contre les terroristes sur tous les fronts sur lesquelles elle est déployée. Et chaque fois, qu’il y a eu des attaques, la hiérarchie se rend sur les lieux pour faire un constat et galvaniser davantage la troupe à ne pas céder face à ces terroristes et obscurantistes.

Ousmane Mahamane   

Source : Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct