Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les engagements et la détermination du Pr Doulaye KONATE ministre de l’Education Nationale, suite à la rencontre avec les Directeurs des Académies d’Enseignement.

“Nous devons montrer qu’on peut faire différemment les choses à l’école”.

Ce samedi 28 novembre, au Centre National des Ressources de l’Education Non Formelle, la rencontre d’échanges avec le ministre KONATÉ et les Directeurs d’Académie d’Enseignement qu’il a qualifiés de “pierre angulaire” du système éducatif, en raison de leur rôle crucial, a tenu toutes ses promesses. Les projets éducatifs, auxquels le ministre KONATÉ veut donner corps pour le renouveau de l’école, ont été au coeur des debats.
“Nous devons recréer l’espoir chez les maliens pour le renouveau de l’école”. Ces propos du ministre KONATÉ, à l’entame de ces retrouvailles avec les Directeurs d’Académie d’Enseignement, ont sonné comme une forte interpellation en faveur du changement dans la gestion de l’école.
En saluant les efforts consentis par les enseignants pour la tenue “des examens acceptables”, le ministre KONATÉ n’a pas manqué d’alerter ses interlocuteurs sur les faiblesses du système éducatif qu’il faut corriger au plus vite.
Ces faiblesses, le ministre KONATÉ en a dénombré un certain nombre : fuite de sujets, fraude, mauvaise gestion des ressources publiques. “Sur ces questions, nous avons décidé d’organiser une réflexion, depuis la base jusqu’au niveau central, pour prevenir ce genre de situations”, a annoncé le Ministre de l’Education Nationale qui a soutenu que “les populations ont des attentes plus grandes et légitimes à l’égard de notre école”.
Selon le ministre, il y a des exigences, comme la ponctualité, l’assiduité et des résultats qu’il faut respecter à tout prix. De la même manière, le ministre a insisté, auprès de ses interlocuteurs, sur la question du temps d’apprentissage à l’ecole qui doit être scrupuleusement respecté ainsi que sur les cadres de concertation à instaurer avec les différents partenaires afin d’anticiper sur les problèmes.
Autre sujet de préoccupation : les écoles fermées. En saluant le courage dont font preuve les responsables pour gérer au quotidien ces problèmes, le ministre KONATÉ a appelé les uns et les autres à plus de créativité et d’inventivité, en termes de solutions alternatives, pour le bien des élèves et des communautés.
La pandemie liée à la Covid-19 n’a pas été occultée par le ministre KONATÉ qui a particulièrement insisté sur le respect des mesures barrières.
“La Covid-19 est une réalité. Il ne faut pas l’ignorer, il faut la regarder en face”, a conseillé le ministre.
Au cours de ces echanges, les Directeurs d’Académie d’Enseignement, tour à tour, ont dressé l’état des lieux dans leur circonscription, en faisant ressortir les difficultés mais aussi les perspectives, en matière de gestion de l’école.
A la suite du Secrétaire Général et du Chef de cabinet, qui ont, eux aussi, abordé de nouvelles propositions de solutions dans le cadre des préparatifs des assises nationales sur le Prodec 2, le ministre KONATÉ s’est réjoui du niveau d’engagement et de responsabilité des Directeurs d’Académie d’Enseignement pour la refondation de l’école malienne.
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct