Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

La semaine du coton malien : Réflexions autour de la valorisation de l’or blanc au cœur du rendez-vous

L’or blanc doit briller pour tous les Maliens. C’est dans ce contexte que l’Association des jeunes pour la valorisation du Coton (AJVC) en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture organise, les 12 au 14 mars 2020, des journées d’échanges sur la problématique de la valorisation du coton au Mali. En prélude, les initiateurs ont animé, le vendredi 06 mars dernier au Grand Hôtel de Bamako, une conférence de presse afin d’éclairer la lanterne des médias nationaux et internationaux. 

En prélude à l’ouverture du forum sur le coton, le président de l’AJVC, M. Abdel Rahamane Sy et Mme Oumou Sidibé, la Directrice générale de l’Eléphant Vert ont co-animés une conférence de presse dont l’objectif est de faire l’Etat des lieux de la production du coton au Mali. Les principaux conférenciers étaient assistés par le représentant du Ministère de l’Agriculture, Aimé B. Diarra, du vice-président du Conseil Malien des transporteurs routiers.

Ainsi durant trois jours (du 12 au 14), il s’agit selon les organisateurs de créer un cadre d’échanges sur la problématique de la valorisation du coton au Mali pour une meilleure croissance en termes de valeur ajoutée et la compétitivité de nos industries locales. A noter que cette édition 2020 prévoit des activités à savoir la foire d’exposition, forum sur la valorisation du coton, défilé de mode, rencontre B2B, la remise des attestations entre autres.

D’entrée de jeu, le président de l’AJVC dira que la semaine du coton malien est un cadre de réflexions professionnelles qui regroupe l’ensemble des acteurs évoluant dans la chaine de valeur du coton pour le bonheur de cet important secteur. Et les recommandations qui sortiront de cette rencontre permettront d’orienter et d’accompagner les initiatives du gouvernement dans l’objectif de la transformation locale.

Pour le conférencier, le Mali est l’un des maillons essentiel de la production du coton en Afrique. Donc, il est important de passer à la transformation de 2% à 15%. Pour cela, indique-t-il, il y a des acteurs qui sont confrontés à des difficultés. « Quand on parle du coton, il y a ce qu’on appelle le système coton. Donc, il concerne plusieurs interprofessions. Nous allons leur donner la parole pour qu’ils viennent faire le bilan. Et nous allons regrouper l’ensemble de ses recommandations qui permettront d’orienter le gouvernement dans ses actions ».

Cette année, l’accent est mis particulièrement sur le coton bio.

La Directrice Générale de l’Eléphant Vert, Mme Oumou Sidibé en prenant la parole a remercié l’AJVC en lui a exprimant également sa satisfaction par rapport au choix du thème qui met accent sur le coton bio. « On est un acteur du développement. On doit être aux cotés des acteurs (la CMDT, Ministère de tutelle, la Confédération…) qui pilotent la filière pour que ceux qui font le coton… », a dit Madame la Directrice.

Mountaga Diakité

Source: L’Agora

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct