Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée mondiale sans tabac : Le Mali résolu à prendre des mesures

« Le Tabac, une menace pour notre environnement », tel est le thème de la Journée mondiale sans Tabac édition 2022, que le Mali a commémoré, le mardi 31 mai 2022, à l’instar des autres pays du monde. Ce thème est d’autant plus important dans la mesure où le Mali, tout comme les pays en développement, devient de plus en plus un terrain de prédilection pour l’industrie du tabac, qui trouve un environnement favorable pour déverser les produits avec des fâcheuses conséquences sur notre environnement. Le Mali étant l’un des pays avant-gardistes de la lutte antitabac dans la sous-région, s’est doté d’un arsenal de textes juridiques qui limitent les activités de l’industrie du tabac sur le territoire national.

Le prix OMS sans tabac 2022 obtenu par le réseau malien de lutte anti-tabac, est une preuve éloquente de cette lutte. Boubacar Sidiki Fomba de la commission santé du conseil national de transition, a, dans ses propos liminaires, signalé que le Mali compte prendre des mesures fortes dans le cadre de la réduction de l’impact de l’industrie du tabac sur l’environnement. Il a aussi évoqué la création d’un centre de sevrage pour permettre à ceux qui ne souhaitent plus fumer d’avoir un cadre idéal pour se débarrasser de la cigarette à jamais. Dr. Mahamane Cissé, le président du Réseau de Lutte contre le Tabac et Autres Stupéfiants au Mali (RELUTAS), s’est réjoui du prix OMS sans tabac 2022 qu’ils ont reçu. Il a fait savoir que c’est le fruit d’une longue lutte menée par plusieurs acteurs. Il a, en plus, signalé que l’industrie du tabac, par son ingéniosité, passe par des  moyens ingénieux  pour saper les actions de la lutte antitabac au Mali. A ses dires,  le thème de cette année vient à point nommé. Il a rapporté des chiffres du résultat d’une campagne d’intoxication de l’industrie du tabac en direction des jeunes qui, par des moyens contournés, agressent visuellement la jeunesse par des produits de markéting qui font froid au dos. Dans son intervention, le représentant du ministre de la santé et du développement social, Amadoun Dicko, a rappelé les multiples impacts de l’industrie du tabac sur la dégradation de l’environnement  au Mali. Il a brossé un tableau très reluisant des acquis du Mali dans la lutte antitabac, comme l’adoption des  lois.  Il a aussi signalé qu’ils ne baisseront pas les bras jusqu’à la victoire finale. M. Dicko a attiré l’attention de la jeunesse sur les dangers du tabac et les actions que mène l’industrie pour recruter de nouveaux fumeurs.

Dr. Itama Christian, représentant par intérim de l’OMS, a entamé ses propos en félicitant les réseaux maliens de lutte anti-tabac pour le prix OMS Sans tabac 2022 ainsi que le ministère en charge de la santé et du développement social, pour tous les efforts entrepris dans le cadre de la lutte anti-tabac. Il a indiqué que les impacts environnementaux liés à la culture du tabac se manifestent notamment par l’utilisation excessive de l’eau, qui, selon lui, est une ressource rare sur la majeure partie du continent africain ; par la déforestation à grande échelle et la contamination de l’air et de l’eau.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct