Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Insécurité au centre du pays : Six (6) agents d’une ONG enlevés par ses hommes armés non identifiés dans le cercle de Koutiala

Des hommes armés non identifiés se sont signalés dans le cercle de Koutiala hier. D’après les informations, ils auraient enlevé un véhicule avec à bord six (06) agents de santé. Les faits se sont produits dans la zone de Tiérè confient les sources, qui font cas de ces enlèvements intervenus à Koutiala. La source indique que les agents de santé en question travaillent tous pour le compte d’une ONG.

Les ravisseurs seraient au nombre de huit , selon les sources qui donnent d’amples détails sur l’identité des otages. Ce sont Famolo Coulibaly superviseur et son chauffeur, Harouna Diarra, Saoudou Maïga, PNSO, chef d’équipe, Sinemory Konaté, CSRZEF de Bougouni, Boureïma Diarra, CSREF de Kignan et Mamadou Diarra chauffeur. Au total, il y aurait six otages et deux véhicules enlevés lors de cette opération dans le cercle de Koutiala.

Après cet enlèvement, les passagers d’un véhicule qui était en partance pour une autre localité auraient été avertis sur la présence des hommes armés sur la voie.

Le chauffeur aurait rebroussé chemin, une fois informé de cette présence dangereuse sur sa route. Le cercle de Koutiala est devenu en quelque sorte un nid d’hommes armés.

Il y a quelques mois un agent de santé a été tué dans le cercle. L’acte a suscité une vive protestation des différents syndicats du secteur de la santé. Mieux, une plainte avait été introduite contre X pour rechercher et sévir contre les auteurs. Des sources avaient rapporté que des personnes dont des agents de santé, ont été arrêtés dans le cadre de l’assassinat du directeur technique d’un Centre Communautaire au niveau du cercle de Koutiala. A propos de cette insécurité dans la région de Sikasso, de sources rapportaient hier que la Mairie de la commune de Coumbia dans le cercle de Yorosso, a été incendiée par des hommes armés affiliés aux djihadistes.

La semaine dernière, des groupes terroristes ont attaqué et fait un mort et d’innombrables dégâts au poste des Douanes de Hérèmakono. Après, il y a eu des alertes à travers le pays au tour de la présence d’hommes armés affiliés à la Katiba du Macina, nourrissant le projet de frapper des cibles identifiées.

La capitale malienne serrait dans le viseur de ces forces du mal qui auraient promis de frapper des points stratégiques. Sont cités entre autres, le Centre International de Conférence de Bamako, le siège de l’Assemblée Nationale du Mali, l’Ambassade de France et des positions de l’armée au niveau de certaines localités. Avant, il a été rapporté…

Source : Le Soir de Bamako

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct