Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Grève illimite des magistrats : Vers un dénouement heureux

Après avoir rencontré leur Chef du Département de tutelle, le vendredi 19 octobre dernier, les deux syndicats de la magistrature, le SAM et le SYLIMA, ont décidé de donner une suite à leur grève lors de l’Assemblée Générale qui se tiendra le jeudi 25 octobre prochain.

 

Dans un communiqué rendu public, le lundi 22 octobre dernier, les deux syndicats de la Magistrature ont indiqué qu’ils ont suivi avec un intérêt particulier la rencontre, tenue le 15 octobre dernier, entre le Président de la République, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature et les membres élus de cet organe sur demande de ses derniers.

Aussi, le SAM et le SYLIMA disent prendre acte de la décision du Gouvernement de rétablir très prochainement les salaires du mois de septembre des Magistrats grévistes, dans le souci exprimé de décrisper le climat social.

De son côté, le Ministre de la Justice, Tiéna Coulibaly, a rencontré, vendredi dernier, les Magistrats grévistes. Au cours de cette rencontre, le Ministre Coulibaly a demandé aux Magistrats d’observer une trêve de deux mois afin de lui permettre de mieux prendre en main le dossier sur les finances.

Saluant cette rencontre avec le Ministre, les Représentants des Magistrats ont laissé entendre qu’il revient à la base de se prononcer sur la proposition faite par le Chef du Département de tutelle. C’est pourquoi, une Assemblée Générale est convoquée demain, jeudi 25 octobre. C’est  pour que les Magistrats réunis puissent donner ensemble une suite à la demande du Ministre.

Ce qui laisse croire qu’après plus de 90 jours de grève, la situation pourrait connaitre une issue favorable après cette Assemblée Générale.

Mais d’ici à là, rappelons que sur la question liée à la revendication salariale, le Président IBK a été clair à l’adresse des Magistrats grévistes. «L’Etat ne peut donner un franc de plus aux Magistrats à cause de la situation financière difficile du pays», avait affirmé le Premier Magistrat du pays à la sortie du Conseil Supérieur de la Magistrature, tenu à Koulouba, avant d’annoncer la tenue entre décembre 2018  et janvier 2019 d’une conférence sociale dont l’objectif est de traiter de la question générale des rémunérations (salaires et autres) des agents de l’Etat de manière durable et équitable, en tenant compte des disponibilités financières de l’Etat.

Et sur la sécurisation des Magistrats, le Chef de l’Etat a d’emblée annoncé que 122 agents de sécurité seront mis à la disposition des Magistrats pour les sécuriser. Et il a promis de doubler ce nombre d’ici à quelques jours.

En attendant la tenue de son AG, le SAM et le SYLIMA invitent les Magistrats à la plus grande courtoisie vis-à-vis des institutions de la République et les engagent en même temps à respecter et à faire respecter leur indépendance.

Habi Sankoré

Source: LeSoft

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct