Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Front social : l’UNTM annonce une nouvelle grève, des observateurs s’inquiètent

L’union nationale des travailleurs du Mali va lancer un nouveau mouvement de grève de 5 jours à partir de lundi prochain 24 mai. Ainsi en a décidé la centrale syndicale dont les responsables se sont réunis ce vendredi 21 mai à la bourse du travail. Selon eux, les lignes n’ont pas bougé.

 

Les responsables de l’UNTM se disent satisfaits du mot d’ordre de grève qui vient de s’achever. Selon eux, le mouvement a été suivi à Bamako et à l’intérieur du pays. « Le bilan global du suivi de mot d’ordre de grève est de 98 % dans les régions et 96 % à Bamako » Ousmane christian Diarra, membre de l’UNTM. Cependant tout en félicitant leurs camarades pour la mobilisation, l’UNTM demande « aux secteurs astreints au services minimum de soulager leurs usagers et les populations de veiller davantage pour endiguer des opérations de sape de toute part ».
La centrale syndicale va donc observer comme annoncé, un nouvel arrêt de travail de 120 heures dès ce lundi 24 mai. Conséquence de la non prise en compte des revendications des travailleurs, affirme Ousmane christian Diarra« Le gouvernement et le patronat du Mali n’ayant fait aucune proposition de sortie de crise et ne manifestant aucun intérêt pour la mise en œuvre des mesures de poursuite et de renforcement du dialogue social proposé par la délégation syndicale de négociation. Par conséquent la deuxième phase du du préavis prévoyant une grève de 5 jours entrera effectivement en exécution à partir de lundi 24 mai 2021 », a indiqué le syndicaliste
Il faut rappeler que cette grève de l’union nationale des travailleurs du Mali se tient alors que le pays est sans gouvernement depuis une semaine.
« Ces grèves vont avoir des conséquences économiques énormes et risquent de créer une crise socio-politique dans les prochains jours », prévient l’économiste Khalid Dembélé, chercheur au CRAPES. Selon lui, l’arrêt de certains services comme la douane et les impôts engendre 5 à 10 milliards de perte par jours.

Source : STUDIO TAMANI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct