Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Équipe de France : Qui sont les grands perdants du fiasco bleu ?

La saison pour notre équipe de France est désormais terminée. Cette trêve internationale s’achève sur une nouvelle note négative avec cette défaite face à la Croatie (0-1), et une élimination de la Ligue des Nations pour les hommes de Didier Deschamps. Au programme, quatre rencontres pour un bilan de deux nuls et deux contre-performances. Des matches qui auront permis au sélectionneur de faire le point sur certains joueurs, à quelques mois seulement de l’échéance ultime : la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Ces dernières rencontres avant des vacances bien méritées ont donné une certaine tendance, et des joueurs ont malheureusement perdu des points auprès de Deschamps.

Moussa Diaby, un manque de tranchant

Pourtant intéressant dans son club du Bayer Leverkusen, l’offensif Français s’était montré à son aise lors du rassemblement précédent. Sur l’enchaînement des quatre matches, Diaby aura été dans le dur. De belles promesses sur certaines actions tricolores. Malheureusement pour lui, le joueur aura su se montrer dangereux par bribes. Un manque de constance qui n’aura sans doute pas convaincu le sélectionneur Didier Deschamps. Dans une compétition aussi relevée qu’une Coupe du Monde, Moussa Diaby semble être encore trop jeune et trop tendre pour être un « impact player » en sortie de banc. Celui passé par le Paris Saint-Germain, n’a pas su amener ce supplément dans l’attaque française contre la Croatie et l’Autriche. Même lorsqu’il y parvenait, son dernier geste trahissait un manque de confiance. Une trêve internationale ratée pour le coéquipier d’Amine Adli à Leverkusen.

Wissam Ben Yedder, insuffisant

Seulement une seule rencontre disputée par le serial buteur de l’AS Monaco. Une rencontre qu’il ne termine pas d’ailleurs (il jouera 61 minutes.) Pourtant deuxième meilleur buteur de Ligue 1 cette saison, Ben Yedder n’arrive pas à peser sur le jeu des bleus. Tous les observateurs connaissent le talent du joueur. Mais chez les Bleus, ses coéquipiers ont du mal à le trouver. Très peu de combinaisons, de ballons effleurés par ses crampons. Il a su pourtant se montrer décisif sur la jolie passe décisive pour Adrien Rabiot face à la Croatie. Mais c’est encore bien trop discret pour espérer avoir une utilité dans le groupe France, afin d’aider en tant que remplaçant. Didier Deschamps a l’habitude de le sélectionner, mais s’il continue dans des performances si discrètes, il se pourrait que, cette place soit remise en question lors des prochains rassemblements. D’autant plus, que l’Équipe de France se passe d’un des meilleurs buteurs de l’histoire de la sélection, fraîchement champion d’Italie avec l’AC Milan. De quoi sans doute relancer le débat sur les prochains mois, avec comme ligne de mire l’annonce de la liste par Deschamps pour la prochaine Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Théo Hernandez : la meilleure défense, c’est l’attaque

Le final four de Ligue des Nations avait pourtant entériné toutes discussions et débat autour de la présence de Théo Hernandez en Équipe de France. Pourtant, après ces quatre rencontres, l’affirmation semble plus aussi certaine. Ses performances défensives ont déçu. Il reste tout de même l’option numéro 1 pour les Bleus, mais attention de ne pas épuiser tout le crédit gagné depuis son arrivée dans la sélection. Ce rassemblement de juin a laissé paraître des lacunes dans son rôle défensif, avec notamment des difficultés de concentration. La question du dispositif ne se pose pas, puisque dans une défense à 5 contre le Danemark, et à 4 contre l’Autriche, le joueur de l’AC Milan a brillé par sa défaillance dans l’alignement, et a surtout été impliqué dans les trois buts adverses. Le plus jeune de la fratrie Hernandez vient de griller l’un de ses jokers. À lui de ne pas continuer dans ce genre de performances, car de nombreux joueurs peuvent le remplacer pour la prochaine Coupe du Monde. Ferland Mendy et Lucas Digne restent à l’affût.

Matteo Guendouzi : symbole d’un milieu de terrain perdu sans sa pioche

Fort d’une énorme saison avec l’Olympique de Marseille, Matteo Guendouzi aura été très utilisé par Didier Deschamps lors de ce dernier rassemblement. Le joueur comme à son habitude, n’aura pas triché. Une énorme débauche d’énergie, mais en vain. Trop neutre pour pouvoir gagner des points dans la salle des machines. Hier soir, il a souffert de la comparaison avec ses adversaires au milieu de terrain. Le milieu Brozovic-Modric-Kovacic aura dominé sans partage le milieu français avec Guendouzi. Bien que le marseillais ait souvent joué lors de ce rassemblement, il ne semble pas avoir permis d’en faire une alternative assez crédible pour remplacer un Paul Pogba, qui semble désormais indispensable au bon fonctionnement de cette Équipe de France. La présence de l’Olympien ne semble pas du tout être une évidence désormais.

Source: https://le10sport.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct