Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

École de Fougadougou : l’accompagnement constant de l’IMAFER

Les responsables de l’Industrie malienne du fer (IMAFER) ont remis, mardi dernier, un important lot de kits scolaires et de prévention contre la Covid-19 mais aussi des produits alimentaires à l’école fondamentale de Fougadougou, dans la Commune rurale de Tienfalapour un coût total de 2,4 millions de Fcfa.

La cérémonie, couplée au lancement d’une campagne de reboisement dans la localité, était présidée par le maire de la Commune rurale de Tienfala, N’Fa Diabaté, en présence des responsables d’IMAFER, dont le directeur des ressources humaines, Ravirajsimh Ratmod, de ses collaborateurs et du premier conseiller du chef de village, Soungalo Coulibaly.

Une parente d’élève, Coulibaly Wanégué Diarra, s’est essayée à une comparaison entre la période d’accompagnement de l’IMAFER et avant. «Auparavant, nos enfants étaient contraints de se rendre à Tienfala, avec tous les risques et difficultés (accidents de la circulation et manque de moyens) pour étudier». Elle a espéré voir l’entreprise continuer à progresser et soutenir l’établissement scolaire de leur localité.

Le maire de la Commune rurale de Tienfala a rappelé que ce n’est pas la première fois que IMAFER intervienne au profit de la communauté. Il a expliqué ne pas être surpris par cet accompagnement. «Ce genre d’action facilite la cohésion et l’intégration. Nous témoignons de notre reconnaissance à l’entreprise qui contribue beaucoup au développement de notre commune», a expliqué N’Fa Diabaté.

L’édile a aussi relevé que de nombreux jeunes de sa commune travaillent à IMAFER et représentent des soutiens de famille. Et d’expliquer que « si sa circonscription est, aujourd’hui, en paix c’est grâce à la contribution financière et matérielle de l’IMAFER», a-t-il fait savoir.

Le président du comité de gestion de l’école de Fougadougou, Mamadou Koh Coulibaly, s’est réjoui de l’initiative, avant de souhaiter l’accompagnement de l’entreprise pour la clôture de l’école.

Le deuxième temps fort de la cérémonie a été la plantation de pieds d’arbres dans la cour de l’établissement scolaire à l’initiative des responsables de l’entreprise. Le chargé de qualité et de sécurité de l’environnement au sein de l’IMAFER, Fousseyni Mounkoro, a souligné que ce projet de reboisement vise l’élimination du carbone et la production de plus d’oxygène.

«Nous avons déjà mis en œuvre un programme qui a permis de planter 200 pieds d’arbres à l’intérieur de notre entreprise. Nous envisageons d’y planter 2.000 autres d’ici deux ans pour un coût global de 2 millions de Fcfa», a relevé Fousseyni Mounkoro.

Le directeur des ressources humaines de I’IMAFER a expliqué que ce geste s’inscrit dans le cadre des dons pour accompagner le développement communautaire. Ravirajsimh Ratmod a souligné que l’objectif recherché est de permettre aux enfants d’accéder à une éducation de qualité. «C’est pourquoi, nous offrons ces kits scolaires qui contribuent à l’atteinte de nos objectifs», a-t-il dit.

Siné S. TRAORÉ

Source: Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct