Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Déclaration finale du 1er congrès extraordinaire du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad ( HCUA)

Les 11, 12 et 13 janvier 2022 se sont tenues les assises du premier Congrès extraordinaire du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad ( HCUA) à Kidal. Le Congrès a enregistré la participation qualitative d’importantes délégations venues du Niger, d’Algérie, de la Lybie, de la Mauritanie, des délégués de Bamako, de Gao, de Tombouctou, de Ménaka et de Taoudéni ainsi qu’un important parterre de notabilités traditionnelles. La présence des secrétaires généraux de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), de la Plateforme et du président du Cadre stratégique permanent (CSP), au plus haut niveau, a rehaussé les assises du Congrès. La présence du représentant du gouvernement, des membres du parlement et de personnalités influentes du Mali a imprimé un cachet tout particulier au Congrès.

Après une série de débats francs et fructueux, à la fois pendant les débats en ateliers et en plénière, le Congrès a : – – ——- entériné la fusion avec des mouvements suivants : MSA-C, FPA, MPSA et CJA-E au sein de la HCUA;
– enregistré de nouvelles adhésions communautaires des zones de Timtaghen, Imadjlalen, Taoudeni, Tombouctou et Ménaka;
– adopté les statuts et règlement intérieur qui ont été revisités, adaptés au contexte actuel et validés par le Congrès;
– mis en place un bureau exécutif d’une trentaine de membres pour impulser une nouvelle dynamique à l’organisation;
– mis en place un collège de la Choura (Majlis Achoura) pour orienter les décisions importantes du HCUA;
– soutenu la valorisation de la culture qui a été au cœur de l’évènement et recommande sa promotion comme facteur de développement, de paix et de cohésion sociale;
– regretté le manque de volonté politique affiché du Gouvernement de Transition dans la mise en œuvre de l’accord de paix contrairement aux déclarations de bonnes intentions formulées au début de la Transition;
– réaffirmé son ferme attachement à la mise en œuvre intégrale et diligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger comme gage de stabilité;
– soutenu le CSP dans ses actions de cohésion sociale et de sécurisation de nos populations;
– entérine toutes les doléances présentées par les délégations régionales et communautaires, notamment liées à l’insécurité, l’unité et la cohésion, l’absence de services sociaux de base, la situation des réfugiés, le plaidoyer pour la fusion des mouvements et le déficit économique de l’Azawad.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct