Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise du Pain au Mali : Les populations souffrent, le Gouvernement doit agir vite…

Depuis lundi 1er janvier 2021, nous assistons à une pénurie de pain à travers la ville de Bamako et environs. Pour cause le prix de la farine qui est passé de 17.000 à 20.000 Fcfa le sac de 50 kg.

Cette situation a poussé les responsables des boulangeries au Mali à une suspension de la livraison du pain dans les boutiques et autres points de vente pour 48 heures. C’était le lundi 1er février et le mardi 2 février 2021. Mais, hélas, cette situation continue toujours dans certains endroits. Si rien n’est fait, les populations vont continuer à souffrir, s’achant bien que le pain est un aliment bien prisé par les habitants de Bamako. Il accompagne la majorité des plats concoctés pour le petit déjeuner et le dîner.

Jusqu’à présent aucun communiqué officiel de la part des autorités de la transition, par rapport à cette situation. Le gouvernement doit agir vite afin de trouver une solution idoine pour protéger les consommateurs maliens. Plus de 48 heures comme prévu, les populations ont dû prendre leur café sans pain.

La surprise fut grande pour les consommateurs du pain qui n’avaient pas été au préalable préparés à cela. Pour cause, les boulangeries ont suspendu la livraison afin que les boutiquiers et autres viennent s’imprégner du nouveau prix au guichet. C’est ainsi, que les boulangeries cèdent désormais la miche de pain au livreur par le boulanger à 250 FCFA. Le  livreur à son tour vend la miche au détaillant à 270 FCFA. Alors le prix de vente au consommateur revient à 300 FCFA. Pensant donc que les livreurs ne disent clairement pas le prix aux détaillants, le Syndicat a décidé d’obliger ces derniers à aller acheter le pain à la boulangerie. De ce fait, ils sauront la vérité.

Cette décision devait prendre effet, le lundi 1er février 2021, selon le communiqué du syndicat des boulangeries du Mali. «Notre syndicat n’a pas appelé à la grève ce lundi. Depuis 2011, nous avons convenu avec le gouvernement que lorsque le prix du sac reste entre 18. 000 et 22.500 Fcfa, le prix du pain est fixé à 300 Fcfa pour la baguette de 300 g et 150 Fcfa pour la baguette de 150 g», explique un leader syndical.

«Nous avons constaté depuis plus de deux semaines une augmentation du prix du sac de la farine, passant de 17.000 Fcfa à 20.000, voire 20.500 Fcfa dans certains endroits. Cette hausse ne nous arrange pas. Pour éviter une augmentation du prix du pain, nous avons préféré observer une grève», souligne un gérant de la boulangerie. À cet effet, Il a signalé que le syndicat a demandé à l’État une subvention de la farine pour éviter une augmentation du prix de la baguette de pain.

Cette hausse du prix de la farine se justifie, selon une note de DGCC,  par la flambée du prix du blé sur le marché international.

Pour éviter que ce renchérissement du prix de la farine ne se répercute sur celui du pain, des concertations avec les partenaires du cadre de concertation de la filière blé/farine/pain avaient été organisées, restitue le communiqué. Ces négociations devraient permettre, à l’en croire, de parvenir à un prix consensuel du sac de farine, conformément au protocole signé entre le gouvernement et le cadre de concertation de la filière.

Face à cette situation les autorités de la transition sont vivement interpellées pour réagir vite, afin de soulager la souffrance des consommateurs maliens.

AM Touré

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct