Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

COVID-19 : Quid du cas des mendiants ?

Depuis son apparition en mars 2020, le nombre de cas de contamination au coronavirus ne cesse de vaciller entre diminution et hausse du taux de contamination. Ce phénomène pourrait bien s’expliquer par un facteur non négligeable qu’est le cas des mendiants qui sont chaque jour dans nos familles, au bord des routes, dans les marchés et un peu partout. Ils sont vulnérables et sans défense  face à cette maladie très contagieuse.

 

En portant un regard sur les conditions de vie des hommes et femmes de la rue, l’interrogation qui nous vient à l’esprit est de savoir si les autorités ont failli à l’une de leurs missions notamment la création de conditions pour  l’accès aux soins de santé essentielle. En cette période de pandémie de Covid-19, beaucoup d’entre eux estiment être livrés à eux-mêmes. Ibrahim Diallo, un jeune talibé a affirmé ne pas être au courant de l’existence de la Covid 19. «  Je n’ai jamais entendu parler de cette maladie. Dans notre centre d’étude, on ne nous a jamais donné des kits sanitaires pour se protéger de cette maladie. D’ailleurs on ne nous a jamais parlé de l’existence d’une maladie appelée  Covid 19 », a-t-il  expliqué. Tout comme  ce jeune talibé un peu en déphasage avec l’actualité, beaucoup d’autres estiment être  livrés  à eux-mêmes malgré la gravité de la maladie. C’est le cas d’une certaine  Djénéba Traoré. «  J’ai effectivement entendu parler de cette maladie. Mais on n’a  pas eu d’assistance de la part de qui que ce soit », a-t-elle révélé.

Malgré la campagne de sensibilisation sur la vaccination contre la Covid-19, notre interlocutrice avoue n’en être pas au courant. Elle qui semble plutôt être occupée à chercher à manger que de s’informer sur l’actualité. « Je n’ai jamais entendu parler de la vaccination contre la Covid-19. Je n’ai ni un  téléviseur encore moins un poste de radio à la  maison. Quelqu’un qui peine à manger ne peut avoir de télé ou de radio à la maison pour s’informer », dit-elle lamentablement avant d’ajouter « Nous laissons notre sort à Dieu car c’est Lui qui décide de l’avenir de tout un  chacun ». 

A entendre ces hommes et femmes à la vie sociale précaire, l’on a l’impression qu’ils sont livrés à eux-mêmes même au plus haut sommet de leur hiérarchie comme l’explique Ousmane Diallo, un maître coranique. « Je sais que la Covid-19 existe. A la radio et à la télé on ne parle que de ça. Mais dans mon centre on n’a pas eu d’assistance de qui que ce soit. On essaye de se protéger avec nos maigres moyens et ce n’est pas suffisant pour mes élèves et moi ».

Selon le Dr. Déna du Centre de santé communautaire (Cscom) de Sogoniko,  la campagne de sensibilisation et les dons des kits sanitaires aux mendiants a bien eu lieu. «La sensibilisation et les dons des kits sanitaires c’est au niveau du service de développement social. On a distribué plusieurs fois des masques partout dans la commune. On a été dans les mosquées, églises et même au bord du goudron », a-t-il fait savoir. «S’il y a des mendiants qui n’ont pas eu de masque c’est peut-être ceux qui sont ambulants ou ceux dont on n’a pas pu localiser le centre d’étude. C’est possible qu’il y ait encore des mendiants qui n’ont pas eu  de masque  et cela pourrait bien justifier la propagation du coronavirus », suppose-t-il.

Aly Diabaté

(Stagiaire)

Source :Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct