Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coupe du monde 2022 : Aigles, deux matches a negocier a tout prix

Après deux journées de débats, le Mali occupe la tête du groupe, avec quatre points, contre deux pour ses poursuivants immédiats, le Kenya et l’Ouganda. Le Rwanda ferme la marche avec seulement une unité

 

Comme prévu, le sélectionneur national Mohamed Magassouba a dévoilé, le vendredi 1er octobre, la liste des joueurs sélectionnés pour les matches Mali-Kenya et Kenya-Mali, comptant pour les 3è et 4è journées des éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022. C’était lors d’une conférence de presse au siège de la Fédération malienne de football (Femafoot) en présence de son adjoint Fousseyni Diawara.

Au total, 29 joueurs ont été convoqués par le sélectionneur national pour affronter les Harembee stars du Kenya, le 7 octobre, à Agadir au Maroc, puis le 10 octobre au Nyayo national stadium, à Nairobi, la capitale du Kenya. Parmi les 29 joueurs retenus, figure le milieu de terrain de Brighton (D1 anglaise), Yves Bissouma qui, après trois ans d’absence, effectue son grand retour en sélection.

Deux autres joueurs, qui n’avaient pas été convoqués pour les deux premières rencontres des éliminatoires contre le Rwanda (1-0) et l’Ouganda (0-0), font également leur retour au sein du groupe. Il s’agit du défenseur du RC Lens (D1 française), Massadio Haïdara et de l’avant-centre du FC Nantes (D1 française), Kalifa Coulibaly.

Comme annoncé dans notre édition du vendredi 1er octobre, le défenseur du Standard de Liège (D1 belge), Moussa Sissako figure aussi sur la liste. Le Franco-Malien a opté pour le Mali et devrait effectuer son baptême du feu avec l’équipe nationale lors de cette double confrontation avec le Kenya.

«Moussa Sissako, après nos échanges, a donné son feu vert pour jouer avec le Mali. Il avait été convoqué une première fois mais n’a pu répondre à cette convocation pour cause de blessure. Tout est OK maintenant, il est prêt à 100% et sera dans le groupe pour affronter le Kenya», a indiqué Fousseyni Diawara au sujet du joueur du Standard de Liège.

Parmi les absents, on peut citer les milieux de terrain Mahamane Siby (Strasbourg, France) et Ibrahim Kané (Vorskla, Ukraine) et les attaquants Hamidou Sinayoko (Djoliba) et Lassine Sinayoko (Auxerre, France).

Pour le reste de la liste, le sélectionneur Mohamed Magassouda a renouvelé sa confiance aux joueurs présents lors des deux premières journées des éliminatoires, face, respectivement au Rwanda et à l’Ouganda.

Il s’agit notamment des gardiens de but Djigui Diarra (Young Africans, Tanzanie), Ismaël Diarra Diawara (Malmo, Suède), des défenseurs Hamari Traoré (Rennes), Falaye Sacko (Guimarães, Portugal), Charles Traoré (FC Nantes, France), des milieux de terrain, Diadié Samassékou (Hoffenheim, Allemagne), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Mohamed Camara (Red Bull Salzbourg, Autriche) et des attaquants, Ibrahim Koné (Sarspborg 08, Norvège), Adama Traoré (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Mahamadou Doucouré (Nîmes, France).

Les Aigles débutent leur regroupement aujourd’hui à Agadir (Maroc). «Dès ce lundi (aujourd’hui, ndlr), le premier lot desjoueurs sera présent à Agadir. Il y a quelques éléments qui ont des problèmes administratifs. Ces derniers viendront d’abord à Bamako pour régler ces problèmes avant de mettre le cap sur Agadir.

Il y a également ceux qui ont des rencontres importantes avec leur club respectif ce week-end. Ce groupe ne pourra pas être à Agadir le lundi», a expliqué Mohamed Magassouba avant de revenir sur les deux confrontations contre le Kenya. «J’ai toujours dit que nous sommes dans une poule difficile.

Nos trois adversaires sont des pays anglophones qui sont situés en altitude. Jouer en latitude est toujours difficile pour les joueurs et nous devons avoir présent à l’esprit que les deux prochains matches seront difficiles», a averti le technicien Magassouba, promettant de mettre en place le dispositif tactique pouvant permettre aux Aigles de faire échec aux Harembee stars.

Après deux journées de compétition la sélection nationale occupe la tête du classement du groupe E avec quatre points, contre deux pour le Kenya et l’Ouganda et une unité pour le Rwanda.

Pour être sûrs de préserver leur place, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers doivent obtenir au moins le partage des points contre les Kenyans ou à défaut, compter sur un succès des Rwandais face à l’Ougandais.

Si les protégés de Mohamed Magassouba l’emportent face aux Harambee stars, ils resteront premiers de la poule. Les joueurs sont donc maîtres de leur destin.

Boubacar THIERO

La liste des 29

Gardiens de but : Djigui Diarra (Young Africans, Tanzanie), Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo), Mohamed Niaré (Stade malien), Ismaël Diarra Diawara (Malmo, Suède).

Défenseurs : Hamari Traoré (Rennes, France), Falaye Sacko (Vitoria Guimarães, Portugal), Charles Traoré (FC Nantes, France), Mamadou Fofana (Amiens, France), Boubacar Kiki Kouyaté (Metz, France), Senou Coulibaly (Dijon, France), Massadio Haïdara (RC Lens, France), Moussa Sissako (Standard Liège, Belgique).

Milieux de terrain : Diadié Samassékou (Hoffenheim, Allemagne), Cheick Doucouré (RC Lens, France), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Lassana Coulibaly (Salernitana, Italie), Mohamed Camara (RB Salzbourg, Autriche), Adama Traoré (Hatayspor, Turquie), Aliou Dieng (Al Ahly, Egypte), Kouamé N’Guessan Rominigue (Troyes, France), Yves Bissouma (Brighton, Angleterre).

Attaquants : Moussa Djénépo (Southampton, Angleterre), Moussa Doumbia (Reims, France), Ibrahima Koné (Sarspborg 08, Norvège), El Bilal Touré (Reims, France), Mahamadou Doucouré (Nîmes, France), Kalifa Coulibaly (Nantes, France), Kevin Zohi (Vizela, Portugal), Adama Traoré (Sheriff Tiraspol, Moldavie). Sélectionneur : Mohamed Magassouba.

Rectificatif

Dans l’interview du président de la Commission ad hoc du football féminin de la Fédération malienne de football (Femafoot), Me Famakan Dembélé, parue dans L’Essor du vendredi 1er octobre, une erreur nous a fait écrire que la sélection nationale féminine U20 a fait son stage au stade Ouezzin Coulibaly, avant son match contre le Sénégal (2-4 pour les Sénégalaises).

En fait, l’équipe était logée dans un hôtel de la place et a été prise en charge par la Femafoot sur instruction du président Mamoutou Touré «Bavieux», précise Me Famakan Dembélé.

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct