Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Condamnées à payer 170 milliards de FCFA : Orange et Malitel projettent une grève de 120 heures à partir du 21 février

Dans une correspondance adressée au ministère du Travail et de la Fonction Publique, les syndicats Syntel, SES, Syntom et  Ostom respectivement de la SOTEMA.SA et d’Orange Mali annoncent une grève de 120 heures reconductible à partir  21 février 2022. Cette décision annoncée le 4 février 2022 fait suite à la condamnation par la justice des deux opérateurs téléphoniques à payer plus de 170 milliards FCFA à l’association de consommateurs REMACOTEM.

Une des rares fois, les travailleurs des deux opérateurs téléphoniques concurrents du Mali, notamment Orange Mali et Moov Africa Malitel se réunissent pour une cause commune. Ils dénoncent la décision rendue par la Cour d’appel de Bamako, le 3 novembre 2021, condamnant leurs deux employeurs de payer près de 170 milliards FCFA à l’association REMACOTEM. En effet, cette association de consommateurs   avait saisi la justice depuis près de 10 ans contre la facturation du répondeur par les deux opérateurs. Après plusieurs années de cette bataille juridique, la Cour d’Appel de Bamako a rendu son verdict le 3  novembre dernier condamnant respectivement Orange Mali au paiement de la somme de 115.388.400.890 CFA et la SOTELMA sa  à 56.548.552.470f CFA REMACOTEM.

Cela en plus du paiement d’une amande  solidaire commune de 1.500.000.000.f CFA à titre de dommage et intérêt.

Une sentence jugée trop sévère, voire « injuste » de la justice malienne. C’est pourquoi, réunis en assemble générale le vendredi 4 février 2022, à la Direction technique de la Sotelma Malitel, les différents syndicats de travailleurs des deux opérateurs ont rejeté cette décision de justice tout en prévoyant des actions de riposte. Parmi Ces grandes actions envisagées, figurent entre autres des meetings, des sit-in et des grèves.

Ces Sit-In qui ont commencés le lundi 7 février 2022 continueront jusqu’au 20 février 2022. Et si rien n’est entrepris par les plus hautes autorités de la transition contre cette décision, les travailleurs des deux opérateurs menacent d’enchainer avec un arrêt de travail de 120 heures reconductible   en grève illimité.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct