Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CNPM : Vers une résolution définitive de la crise ?

Le Conseil national du Patronat du Mali (Cnpm) a tenu, le samedi dernier, une Assemblée générale extraordinaire. Au menu : l’Examen et la validation des statuts et règlements de ses nouveaux textes.

La cérémonie d’ouverture a été présidée le président de l’administration provisoire du Cnpm, Soya Golfa, qui avait à ses côtés le 1er vice-président, Boubacar Hassimi Diallo… ainsi que des délégués et des chefs d’entreprise.

Le vice-président, Boubacar Hassimi Diallo, a rappelé que « c’était un samedi 2 avril 2022, nous vous avions convoqué en assemblée générale pour plaider devant vous, la cause de notre organisation commune ». « Dans cette démarche, nous vous avions annoncé que nous reconnaissions plus les résultats d’aucune des deux élections de 2020, affirmant ainsi notre neutralité. Ce jour, en votre nom, nous avions demandé le retrait de toutes les plaintes et procédures judiciaires », a indiqué M. Diallo. A ces dires, d’abord, à partir du 2 avril 2022, l’Administration provisoire se devrait de faire le choix de sortir de la logique de camps et de clans pour ne prendre en compte que l’intérêt du secteur privé et de ne pas entretenir en son sein la continuité de la division et d’œuvre pour l’unité, l’inclusion et la cohésion, et en ayant comme seul objectif l’intérêt général de nos membres :  « Ceci nous a amené à poser la question suivante : A qui doit rendre compte l’Administration provisoire ? Réponse : A la souveraineté de cette Assemblée Générale Extraordinaire du 13 août 2022, déjà appelée Assemblée générale de validation. C’est la seule Autorité à laquelle l’Administration provisoire doit rendre compte pour l’évaluation de sa mission ».

Qu’a fait le Bureau provisoire du mandat ainsi confié ? Le vice-président, Boubacar Hassimi Diallo dira : « … Le bureau s’est mis au travail pendant des jours et nuits. Des commissions ont été mises en place. Tous les points susceptibles de favoriser les crises ont été relevés et un règlement électoral a été établi. (…) Ces projets de textes ont  été partagé avec l’ensembles des groupements professionnels lors d’une série de rencontre ».

M Diallo poursuit : « Cependant, des observations ont été faites et les plus pertinentes pour nous ont été prise en compte. Le mandat du Président a été limité à cinq (5) ans non renouvelable, les anciens présidents seront tous des Président d’honneur auxquels le bureau pourra confier des missions. L’organisation des élections par une structure indépendante a été rejetée par les participants avec comme motif que le Cnpm doit être majeur pour organiser lui-même ses élection… ».

A l’issue de cette Assemblée générale extraordinaire de l’Administration provisoire, les nouveaux textes du Cnpm ont été approuvés par vote : 112 voix pour, 12 absentions et 0 contre. Nombre total de délégués 155 voix.

Mohamed Sylla

Source: L’Aube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct