Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Cinéma : Nafissatou Traoré, le rêve d’enfance !

Pourtant détentrice d’un DESS en musique, la jeune actrice malienne, Nafissatou Traoré, parvient à se frayer un chemin dans le 7e art malien. Un succès qui s’explique par le talent intrinsèque et la maîtrise du jeu d’acteur de la jeune actrice qui joue son premier rôle dans “La vie de Niagalé” en 2012.

Dans pourtant se mesurer aux géants de la production cinématographique du continent, le Mali a toujours connu des cinéastes qui ont porté et continuent de porter haut les couleurs du pays à travers le 7e art. Un héritage que la nouvelle génération se donne comme mission de perpétuer à travers tous les métiers du cinéma, notamment le jeu d’acteur qui connait de plus en plus de talents à l’image de Nafissatou Traoré qui se démarque aujourd’hui par ses qualités intrinsèques d’actrice.

Passionnée de cinéma depuis sa tendre enfance, le rêve toujours dorloté de Nafisssatou se concrétise aujourd’hui : devenir actrice de cinéma. Cet amour du 7e art, la jeune dame le doit à son géniteur, un adepte de films hollywoodiens. “C’est grâce à mon père que j’ai eu l’amour du cinéma. J’ai toujours rêvé de jouer dans un film. Des acteurs comme Demi Moore, Bruce willis, Denzel Washington m’ont beaucoup inspirée dans le cinéma et je rêvais à l’époque de devenir une actrice célèbre comme eux”, explique la jeune actrice qui a force de persévérance arrive à réaliser son rêve d’enfance le plus ardent.

Le destin ne prédestinait pourtant pas Nafissatou Traoré à une carrière d’actrice au vu de son parcours scolaire et universitaire. En effet, après l’obtention de son baccalauréat 2006 en série Sciences humaines, Nafissatou s’inscrit à la Faculté des lettres et sciences humaines d’où elle sort avec une maitrise en sciences de l’éducation en 2011. Durant ce parcours universitaire qui ne donnait aucune perspective réelle d’avenir, des questions sur le sens de sa vie taraudaient l’esprit de la jeune dame : “En ce moment, j’étais en pleine quête de moi-même,  je  cherchais  un sens à mon existence et la meilleure fenêtre sur mon avenir s’ouvrait sur l’art dans lequel je me suis lancée à travers la danse contemporaine”, raconte-t-elle.

De la musique au cinéma

Cet intérêt pour la danse conduit la jeune dame à s’intéresser à la musique et au théâtre. C’est ainsi qu’elle passe le concours du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Koyaté de Bamako (Camm-Bfk) où elle s’inscrit en section musique et sort en 2014 avec un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS). “Mon arrivée au Camm-Bfk a réveillé en moi mon rêve de devenir actrice et bien avant la fin de mon cycle universitaire au Conservatoire, je me suis intéressée au cinéma et obtenu des rôles dans de nombreux courts métrages”, nous explique Nafissatou qui s’est consacrée depuis au métier qui la passionne.

Depuis son premier rôle en 2012 dans le court métrage La vie de Niagalé  de Djénébou Sidibé, plus rien n’arrête Nafissatou  qui compte aujourd’hui une dizaine de films à son actif dont des courts, longs métrages et des séries. Elle a notamment joué dans “Sarakaminè”  de Dicko Traoré (2013), un film qui engrangera 26 millions de vues sur YouTube. Ce succès ne passera pas inaperçu et la jeune actrice se forge depuis une solide notoriété dans le microcosme cinématographique malien. Elle sera aussitôt sollicitée par d’autres réalisateurs comme Cheick Amadou Ouatara dans son film “Waliy” (2014), Hawa N’diaye dans Les mains d’or de Samba en 2015.  Nafsiastou tiendra également des rôles dans de nombreuses séries comme dans la série Furu (2018-2019) et Fili, la chronique de Bamako de Lord Haïdara et  Afro-star 22 d’Aboubacra Gakou (2019) et plus récemment (2020) dans N’diajnèmo d’Habib Yadzi.

Nafissatou Traoré est loin de finir d’impressionner dans le 7e art car l’aventure continue toujours pour la jeune actrice qui est actuellement en plein tournage dans un long-métrage de la réalisatrice Aissata Bocoum intitulé “Jour j” et dans une série “Les dimanches à Bamako” d’Emma Sangaré.

Nafissatou poursuit aujourd’hui sa carrière d’actrice “avec beaucoup d’assurance et d’optimisme” et “ambitionne de jouer pour les plus grandes maisons de production cinématographique à travers le monde”. Un rêve réalisable au vu du talent et l’engagement de l’actrice.

                Youssouf KONE

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct