Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bétisier : Mali sports : ça crache du cash….

Entre les fouteux qui font le farotage, un Miché qui transforme un établissement scolaire en établissement bancaire, et un trio Gouvernement, Patronat et UNTM, qui fait dans les accommodements raisonnables, , en ce mois de février, il y a des Bledards qui affichent d’incroyables talents. C’est la substance du BETISIER du jour.

 

Mali sports : ça crache du cash….

Dans notre Bled, nonobstant la pauvreté pandémique, ça crache du cash. Et pas seulement lors des Sumu et autres shows de mariage et de baptême où les gourgandines font étalage de toute l’étendue de leur générosité. Le pognon inonde aussi le rectangle vert et ses acteurs. Donc, avant la finale de la 6e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2021), il y a eu la remise des 5 briques de la générosité du ministre bling-bling qui a promis 3 briques à ceux qui courent derrière le cuir et 2 briques à ceux qui les font courir. Le Vieux père de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT, Mamoutou TOURE dit Bavieux, qui a cœur gros comme ça, en encore partagé 2 briques. Avec le blé qui valse au vent, les joueurs avaient les crocs au vent.
Mais, le petit blem, c’est que la pudeur a foutu le camp depuis Mathusalem de notre Bled. Maintenant, le logiciel est qu’il faut faroter et faire fouga-fouga avec les billets de banque. Au diable les histoires de la main gauche qui doit ignorer ce que donne la main droite. Donc, les mécènes exhibent le fric. C’est vrai que notre Bled est sous développé, mais on peut quand même faire des chèques ! Parce que pour son respect et sa considération on ne doit pas laisser l’oseille à l’air libre, à la portée de tous les regards, et surtout de toutes les convoitises.
Et puis, en soulageant leur besoin pressant de propagande, les business anges ont foutu les gosses dans la merde. C’est un rappeur bledard qui solfie : 9 Lazare et 1 Crésus, tu en seras le 10e. Parce que tous les caïmans vont ouvrir grand leur gueule pour attendre le retour de nos héros avant l’heure.
Bourem : un bien
curieux lycée
Selon des cancaniers, le Lycée Public de Bourem a été cambriolé dans la nuit du 05 au 06 Février. Les portes des bureaux du Proviseur et du Censeur ont été défoncées. Le cambrioleur est parti avec une importante somme d’argent. C’est le proviseur qui a constaté les faits ce matin. La Brigade de la Gendarmerie informée a aussitôt ouvert une enquête pour mettre le grappin sur le quidam qui a l’outrecuidance de violer impudiquement l’espace scolaire et de jumper avec le fric des Michés. A en croire les papoteurs, en attendant la fin des travaux du lycée, les bureaux de l’administration du sont au niveau du service de l’hydraulique à Bourem. Un truc de ouf ! Établissement scolaire ou établissement bancaire ? Lycée ou banque ? A Bourem on se perd en conjecture ! Comment dans une zone aussi exposée, on peut garder par-devers soi une aussi importante somme d’argent qui plus est dans un lycée ? Cette affaire, il faut que les gens en arme creusent jusqu’à… Parce que nous les bledards-là, ça nous donne des migraines ce mauvais film inachevé, tellement que c’est un sacré imbroglio de bidules et de choses.
Un accommodement
raisonnable
Le Gouvernement de Transition du Mali, Conseil national du Patronat du Mali (CNPM), et l’Union nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), examen des points de revendication, les parties sont parvenues, ce vendredi 5 février 2021, à des conclusions, dont certaines sont une véritable duperie sur la marchandise. Décryptage.
« 1er Point: l’éradication des disparités dans les conditions des travailleurs par l’établissement de la justice sociale »:
1.1.« l’octroi des primes spécifiques et indemnités selon la profession et l’emploi et selon les catégories de la fonction publique, en évitant les écarts que rien ne justifie et cela au terme des discussions sur le présent préavis »
La partie gouvernementale, reconnaissant la légitimité de la revendication, a expliqué les difficultés auxquelles elle est confrontée pour y faire face.
Le Gouvernement et l’Union nationale des Travailleurs du Mali ont convenu de la mise en place d’une commission ad hoc qui travaillera pour une période de 3 mois (du 31 décembre 2020 au 31 mars 2021). C’est du délire ! Il a fallu attendre le 5 février pour que le Gouvernement qui avait fait de la résistance par rapport à l’application de certains points de revendication se résolve à capituler sur toute la ligne, non sans filouter ses partenaires pleinement disposés à un marché de dupes. Au 31 mars, la Commission ad’hoc n’aura pas travaillé 3 mois, mais un mois et quelques jours, à condition bien sûr que sa mise en place soit diligentée. Paresse intellectuelle de revoir la copie ou simple arnaque intellectuelle ? Ce point est clairement inapplicable et l’ensemble des partenaires, Gouvernement, Patronat, UNTM et le savent et l’entérinent.
Bled new-look: le plan d’OPA
C’est un secret de polichinelle : le Ninja National a viré le Directeur gênant de la SMTD, Ismaël TOGOLA pour le remplacer par son Conseiller très spécial Oumar TRAORE. Pourtant, selon certaines logorrhées, le mec qu’on a foutu à la porte est un jeune cadre valeureux. Ko valeureux, mais il faut être sur le même diapason du Bled new-look. Maintenant, c’est l’offensive générale, pardon le sprint vers l’huile. Et si les froqués devenaient friqués, grâce à une razzia des cruches, il oracles diraient qu’il y aurait OPA sur le Bled.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct