Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

#BenbereVerif : des enseignants ont-ils bénéficié d’une augmentation de 114 150 FCFA?

Les enseignants contestent les propos du Premier ministre, M. Boubou Cissé, selon lesquels ils ont bénéficié d’une augmentation. A Mopti, le blogueur Yacouba Dramé a vérifié.

Depuis fin décembre, le torchon brûle entre le gouvernement malien et les syndicats de l’éducation. Contrairement à l’année dernière, c’est l’application de l’article 39 du statut particulier des enseignants qui pose problème. Le gouvernement estime que la revendication des enseignants est légitime, mais le blocage se trouve au niveau des modalités d’application.

Lors de sa tournée dans la région de Tombouctou, fin janvier 2020, le Premier ministre, M. Boubou Cissé, a donné des éclaircissements sur la crise scolaire lors de sa rencontre avec les cadres de la région. Il a rappelé les augmentations salariales dont les enseignants ont bénéficié depuis quelques années. « Quand vous prenez la catégorie A, l’indice est passé de 920 à 1060, une augmentation de 140 points. Cette augmentation correspond exactement à une incidence financière de 114 150 FCFA. Donc, certains ont vu leur salaire augmenter de plus 114 150 FCFA», avait expliqué le Premier ministre.

A la suite de cette déclaration, les réactions des enseignants n’ont pas tardé. Certains ont même publié la copie de leur bulletin de salaire sur les réseaux sociaux pour démentir les propos du Premier ministre.

Démentis des syndicats

La pomme de discorde était surtout un document de communication intitulé « Déclaration liminaire du gouvernement du Mali relative à la grève des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016», attribué au gouvernement et qui circulait sur les réseaux sociaux dont Benbere n’a pas pu confirmer l’authenticité ( mais le contenu correspond exactement aux éléments de langage utilisés par les membres du gouvernement).

En effet, dans ce document, le gouvernement explique l’avantage dont les enseignants ont bénéficié avec l’acquisition de leur statut particulier. Par exemple, selon le document, un enseignant débutant de la catégorie B2, classe 3, premier échelon, gagnerait 225 291 FCFA. Dans la foulée, les syndicats de l’éducation ont aussi élaboré un document de presse intitulé «Démentis de la déclaration préliminaire du gouvernement du Mali» répondant, point par point, au contenu du document attribué au gouvernement. Dans ce cas précis, nous avons un bulletin d’un enseignant débutant, qui a un salaire brut de 110 000 FCFA, contrairement à ce que dit le gouvernement.

Source : benbere

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct