Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Batterie rechargeable ; le Mali, 1er producteur africain de lithium ?

Avec une prévision estimée entre 2,3 et 4 millions de tonnes par an, l’exploitation du projet Goulamina par la société Firefinch et son partenaire chinois Jiangxi Ganfeng Lithium pourrait hisser le Mali au rang de premier pays africain producteur de lithium, ce métal utilisé dans la fabrication de piles et batteries rechargeables.


(Cio Mag) – Utilisé dans la production de batteries électriques rechargeables ou à haute tension, le lithium est un minerai essentiel. Sa cote ne cesse de grimper avec l’explosion des smartphones, et l’intérêt pour ce métal sera encore plus prononcé dans un monde de l’automobile qui s’apprête à connaître sa plus grande révolution avec des véhicules électriques et connectés.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que le marché mondial du lithium a accueilli le 4 janvier 2022, la décision finale d’investissement des conseils d’administration de Firefinch et de Ganfeng pour le projet malien Lithium Goulamina. Projet minier présenté par Firefinch comme l’un des plus grands gisements non exploités de spodumène au monde. Quand on sait que le concentré de spodumène de Goulamina a été converti avec succès en lithium pendant l’étude de faisabilité, on comprend mieux l’exaltation autour de ce projet qui pourrait faire du Mali le premier producteur africain de Lithium.

Une réserve mondiale de lithium en hausse

Estimée à 13 millions de tonnes à la fin de 2010 selon Wikipédia, la réserve mondiale de lithium est passée à 21 millions de tonnes en janvier 2021. Quant à la production mondiale, elle s’élève à 82 000 tonnes en 2020, dont 49% en Australie, 22% en Chili, 17% en Chine et 8% en Argentine. Une réserve qui va bientôt s’enrichir du gisement malien, à l’instar de ceux de la RDC et du Zimbabwe.

Projet de mine à ciel ouvert de longue durée (21 ans), et à grande échelle, Goulamina devrait produire 726 000 tonnes de concentré de spodumène à un coût décaissé moyen de 312 $ US par tonne. Firefinch précise par ailleurs que le coût d’investissement pour l’opération de 2,3 millions de tonnes par an (étape 1) est passé de 194 millions de dollars à 255 millions de dollars.

Selon l’entreprise, les premiers travaux d’ingénierie, les forages de stérilisation et les activités sur site sont en cours, ainsi que les divers travaux communautaires et environnementaux pour accélérer le projet.

Des étapes importantes saluées par le directeur général de Firefinch, le Dr Michael Anderson : « Nous sommes sincèrement impatients de maintenir l’élan positif vers la nouvelle année à mesure que les activités sur site augmentent. »

Leader mondial de lithium par capitalisation boursière, le chinois Ganfeng Lithium a annoncé en août 2021, un investissement de 1,3 milliard de dollars dans la fabrication de batteries qu’elle fournit, selon Reuters, à des constructeurs de véhicules électriques, y compris le géant de l’électronique Xiaomi.

 

CIOMAG

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct