Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bamako : le Haut conseil islamique du Mali demande au gouvernement d’expulser Nanfo Diaby

En visite depuis quelques jours à Bamako, la capitale malienne, le très controversé imam Nanfo Ismaël Diaby, qui s’est rendu célèbre à travers les prières musulmanes qu’il officie en Maninka au détriment de l’arabe, se retrouve confronté à une nouvelle épreuve.

En effet, c’est le Haut Conseil Islamique de la République sœur du Mali qui vient de le sommer de quitter le pays dans une déclaration dont nous détenons une copie.

« Frères et sœurs maliens, un frère en provenance de la Guinée, du nom de Nanfo Ismaël Diaby, est présent dans nos murs avec son slogan tendancieux qui sous-tend que la prière peut se faire dans toutes les langues. Notre bureau des oulémas a tranché que c’est une absurdité. La prière islamique ne saurait se faire en d’autres langues que l’arabe. Notre prophète nous a dit de prier comme nous l’avons vu prier. Sur ce, le Haut conseil invite le ministère chargé des Affaires Religieuses et le gouvernement du Mali à expulser sans délai le promoteur de cette idéologie », a déclaré en substance le porte-parole du Haut conseil Islamique Malien.

Pourtant dans ces récentes apparitions, sur la toile, Nanfo Ismaël Diaby, a soutenu être au Mali sur invitation du président de ce même Haut conseil Islamique Malien en la personne du célèbre Cheick Ousmane Madani Chérif Haïdara. Des photos de lui et du président Madani Haidara, circulent sur les réseaux sociaux. Il aurait même dirigé une prière en Maninka dans la mosquée de ce dernier.

A ce propos, dans cette déclaration, le porte-parole à terminer en disant que ceci :

« En termes d’éclaircissements, comme nous l’avons vu à travers les médias, que cet homme (Nanfo Ismaël Diaby), serait venu au Mali sur invitation de notre président Ousmane Cheick Madani Chérif Haidara, ce dernier a formellement démenti ces allégations, même s’il reconnait toutefois l’avoir reçu chez lui. Cependant, il dit n’avoir aucune relation particulière avec l’homme et en ce qui concerne la prière qu’il a dirigée dans sa mosquée, il n’en était pas au courant », a conclu le porte-parole.

Par ailleurs, faut-il préciser que toutes nos tentatives de joindre le prédicateur Nanfo sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.

Lire l’intégralité de la déclaration en langue Bambara à travers le lien ci-dessous.

 

Source: guineenews.org

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct