Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Au cours d’une opération de l’Interpol-Mali : Plusieurs criminels de grand chemin aux arrêts

La situation sécuritaire dans notre pays est de plus en plus préoccupante. En effet, au cours du déroulé d’une enquête professionnelle menée d’une main de maitre par les services de l’Interpol Mali, suite à un braquage spectaculaire, plusieurs criminels de grand chemin ont été arrêtés. 

De sources policières, dans la nuit du 28 au 29 juin 2021, sur la RN7, un car de transport a été braqué par des hommes lourdement armés, entre Ouelessebougou et Bamako. Au cours de cette attaque, les passagers sont dépouillés de tout, notamment argent, téléphones portables, effets d’habillement et autres objets de valeur. Pire, un braqueur vicieux a même violé une femme en présence de son mari.

Aux dires de nos sources, le lendemain, une victime bien informée des capacités d’Interpol, se rend à son siège au quartier Bamako-Coura pour faire sa déposition. Le chef du Bureau Interpol a informé le Procureur de la République près le Tribunal de la commune III du district de Bamako qui a ordonné l’ouverture d’une enquête. Immédiatement, une équipe d’investigation a été constituée autour du chef de la section des opérations et de recherches.

Ainsi, un système de traçage du téléphone du plaignant a été mis en marche. Cinq jours plus tard, le téléphone a été repéré lorsqu’un technicien tentait de le décoder. Avec promptitude, une équipe est allée cueillir ce dernier. C’est le début d’une série d’interpellations. Une dizaine de suspects dans les mailles du filet parmi lesquels quatre éléments dangereux dont le cerveau du gang.

Les perquisitions menées ont permis de découvrir deux armes de guerre avec trois chargeurs, 156 munitions de calibre 7,62 mm, huit cartouches de 9 mm pour Pistolet automatique (PA), deux pistolets mitrailleurs (PM), une machette, un sabre, une scie. Une importante somme d’argent et 18 téléphones portables ont été saisis. Ainsi, la base de données d’Interpol sur les armes légères a été interrogée et qui a permis de retracer la provenance des armes.

Soumis au feu des questions, les 04 suspects ont affirmé qu’ils ont mené plusieurs attaques sur les axes Bamako-Segou, Bamako-Sikasso et Bamako-Kita. Ils ont tous été fichés dans une des 19 bases de données d’Interpol.Les présumés criminels ont été tous présentés au parquet de la commune III du district de Bamako aux fins de droit.                                                  

Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd’hui-Mali 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct