Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Attribution des marchés pour la construction du village de Chabaria : La part de vérité de la direction de l’Agetipe

Après le dépouillement des dossiers déposés par les entrepreneurs entrant dans le cadre de la construction des 11 lots du village de Chabaria, des voix se sont levées pour contester. Mais force est de reconnaître que tous les contours de cette passation des marchés ne sont pas totalement maîtrisés par les contestataires dont l’Agetipe éclaire la lanterne.

 

L’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêts publics pour l’Emploi (Agetipe Mali) a lancé l’avis d’appel d’offres national n°039/202/AON/DG/DT/AT/Agetipe-Mali relatif aux travaux de construction du village de Chabaria dans la région de Gao. En effet, des entreprises ont postulé. Selon les informations recueillies à la direction de l’Agetipe, le service a reçu 400 offres desquelles 11 ont été retenues correspondant au quota recherché pour les travaux. C’est-à-dire qu’une entreprise est habilitée à exécuter les travaux d’un seul lot, un seul, pas plus, à en croire la direction de l’Agetipe. Selon notre interlocuteur du jour qui a requis l’anonymat, sur les 11 lots, il y a 4 entreprises de Gao dont 36%, 4 entreprises de Bamako dont 36%, 2 entreprises de Tombouctou dont 18% et 1 entreprise de Koulikoro dont 10%. C’est après le dépouillement des dossiers que chaque entreprise ayant postulé a été dûment informée des résultats. Comme c’est la concurrence, les entreprises qui ont été retenues sont celles qui ont rempli tous les critères techniques, si l’on en croit la direction de l’Agetipe Mali.

Malgré tout cela, dans une lettre écrite à Gao, le 20 mai 2022, le président de l’Opecom, El hadj Jahou Mahamane Touré, fait part à la direction de l’Agetipe des manquements aux principes de passation desdits marchés. Ce, avec ampliation à l’adresse du Gouverneur de la région de Gao.

Dans cette lettre, le président de l’Apecom pense que les motifs avancés pour ne pas retenir les entreprises locales ne sont pas du tout fondés au regard de la publication des résultats issus du dépouillement des dossiers. Il ajoute avoir constaté qu’à l’exception de trois entreprises de la région de Gao, toutes les autres entreprises retenues sont extérieures à la région et elles ont été choisies dans des conditions peu orthodoxes notamment en faisant des négociations internes non conformes aux dispositions légales et réglementaires en vigueur en matière de droits des marchés publics et délégation de service public.

A noter que la direction de l’Agetipe pense tout le contraire de ces accusations. Selon elle, les contestataires se focalisent sur le Programme d’urgence pour la reconstruction et le développement des régions du Nord (Purn), qui sur la demande du ministre des Transports et des Infrastructures, exigeait l’attribution de 83% des marchés aux entreprises du Septentrion. Et cette dérogation, selon la direction, est un arrangement pour aider les entreprises du Nord à retourner au terroir.

Comme une dérogation ne peut être une règle en soi, pour la construction des 11 lots du village de Chabaria dans le cercle de Bourem, le Purn n’a pas été considéré et la règle a été les entreprises qu’il faut pour la construction du village qu’il faut. « On a suivi toutes les procédures et donné les résultats à toutes les entreprises. Celles qui ont bénéficié des marchés ont rempli les conditions », a martelé la direction de l’Agetipe qui affirme que cette contestation est une façon de noyer le poisson dans l’eau.

A savoir aussi que le recours gracieux des entreprises contestataires a été répondu par l’Agetipe qui a même voulu un entretien pour les informer davantage de l’attribution des marchés. Dans sa demande de recours gracieux en date du 19 mai 2022, le directeur général de l’entreprise Goumsa Construction-Gao, Jahou Mahamane Touré attire l’attention du directeur général de l’Agetipe sur le non-respect des règles de concurrence et lui demande de fournir des explications sur le motif de sa décision.

En réponse à cette demande de recours gracieux, l’Agetipe, dans ses correspondances des 23 et 26 mai 2022, a invité le président de l’Apecom à un débriefing pour lui donner des explications nécessaires. Mais jusqu’au moment où cette information est mise sous presse, les invités n’ont pas franchi le seuil de l’Agetipe.

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct