Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assises Nationales De La Refondation : La CMA Sceptique !

Les Délégations des Mouvements signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation (APR) issu du processus d’Alger restent dubitatives sur leur participation aux Assises Nationales de la Refondation de l’Etat et sur l’Organe Unique de Gestion des Élections.

 

Mercredi 15 septembre dernier, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a échangé avec les Délégations des Mouvements signataires de l’APR (la Coordination des mouvements de l’Azawad, la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger et la Coordination des Mouvements de l’Inclusivité) dans le cadre des rencontres qu’il a entreprises avec les forces vives de la Nation. Un cadre de l’information selon le PM, sur les Assises Nationales de la Refondation de l’Etat, l’Organe Unique de Gestion des Élections et enfin la Mise en Œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger.

Par cette initiative, le Chef du gouvernement a sollicité « l’accompagnement des Mouvements signataires autant que toutes les forces vives du pays ». Aux dires de Choguel K. Maïga, « le Gouvernement aura l’obligation de mettre en œuvre les décisions prises au cours de ces assises ».

La réponse des groupes armés reste imprécise. « Vous vous êtes engagés à appliquer les recommandations des ANR, cela nous encourage à y participer et c’est dans l’intérêt des Maliens », a déclaré Mohamed Ould Mataly de la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger.

La CMA de son côté s’en remet à son Mécanisme interne de réflexion et de décision. Mais Attaye Ag Mohamed, chef de la délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) à Bamako, a levé un coin du voile. « Sur les deux premiers points n’ayant pas un lien direct avec la Feuille de Route du 18 Juin 2020 de la mise en œuvre de l’APR, la CMA a noté avec intérêt la communication du Premier Ministre sans prononcer sa décision d’accompagner ou non », a-t-il déclaré sur son compte Facebook.

Revenant à l’APR lui-même et sa mise en œuvre, le chargé juridique du mouvement ajoutera que la CMA a une fois de plus signalé au Premier ministre Choguel Kokalla Maïga la lenteur dans les progrès. « Énormément d’initiatives majeures évoquées dans la dernière feuille de route peinent à se concrétiser », a signifié la CMA. Laquelle ‘’a appelé à l’implication de tous les niveaux décisionnels afin de ne plus donner impression d’une absence d’une volonté politique’’.

Cyril Adohoun

Source : L’Observatoire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct