Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Après une tentative d’agression : Abdoul Fouad Do porte plainte

L’artiste Abdoul Fouad Do a probablement échappé à un piège de la pègre dans l’après-midi du dimanche 23 septembre en commune IV du district de Bamako. De toute la journée, ni la voiture du musicien Abdoudoul Fouad Do, ni celle de sa femme n’avaient franchi la porte de leur domicile jusqu’à 17 heures moins. «Ma femme m’a dit qu’elle veut aller se faire consulter chez Dr. Abdoulaye Dolo à Hamdallaye, nous sommes rentrés dans la voiture et nous avons pris la route ; il n’y avait pas beaucoup de gens dans le carré », a raconté Abdoul Fouad qui sera surpris un peu plus tard par une foule qui a tenté d’agresser le couple.

Soudain, dans le carré qui fait face à la Clinique Efficace, des gens sont sortis un à un dans la rue ; loin devant, au bord de la route, un jeune soulevait un oiseau mort que Abdoul Fouad n’a pas su identifier. Mais il se souvient du geste du jeune homme qui pointait le doigt sur lui. « M’a femme m’a demandé si le jeune s’adressait à moi et je lui ai dit que je ne sais pas. Mais en arrivant au niveau du jeune, j’ai compris qu’il soulevait l’oiseau en disant que c’est ma voiture qui l’a tué », a poursuivi Fouad Do.

L’artiste est sorti de la voiture et le jeune l’a ouvertement accusé d’avoir tué le volatile qu’il tenait en main. Fouad Do s’est défendu en répondant que sa voiture n’était pas sortie de la maison toute la journée avant cet instant. Subitement, des gens sont venus entourer la voiture en menaçant de faire la peau à l’artiste. «Parmi eux, j’ai reconnu certains qui faisaient partie des gens qui m’ont braqué au moment de la crise en 2012 dans l’ACI », a rappelé Fouad Do.

Comprenant qu’il était en danger, l’artiste est rentré dans sa voiture avant que la situation ne dégénère. « Donc j’ai porté l’affaire à la gendarmerie qui a ouvert une enquête. Ce qui est plus grave pour moi, c’est que certains disaient dans la foule de tout faire pour que je sorte de la voiture pour qu’ils puissent retirer l’argent de ma poche ; ils disaient que j’ai toujours de l’argent sur moi quand je sors. Ça veut dire que c’était planifié », a déclaré Fouad Do.

Autres propos inquiétants, ce sont des menaces de mort proférées dans la foule par « un jeune mince de teint noir» dont se souvient l’artiste. Plus grave, c’est le butin enlevé par les jeunes. Selon l’artiste, ils sont partis avec une enveloppe contenant plus de 7 millions qui était cachée sous le siège. Une montre d’une valeur de 1 500 000FCFA aussi a été emportée.

Plus tard, les langues ont commencé à se délier dans le quartier. Un vieil homme ayant requis l’anonymat dit être prêt à témoigner. «Ce qui s’est passé dans le carré aujourd’hui n’est pas bien. Ce sont des gens qui accompagnent les filles qui fréquentent les bars chinois et les chambres de passe. On les connait ici », a affirmé le témoin.

Selon le témoin, la tentative d’agression est l’œuvre de la pègre, ces jeunes vagabonds qui écument les espaces chauds de Bamako. Parmi les bars, indiquent les témoins, on peut citer le Dragon à Faladjè, le Beijing 2 qui n’est pas loin du 3è arrondissement de police, le Bar Oriental et le Bar Chacha dans l’ACI.

Soumaila T. Diarra

 

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct