Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Aperçu dans une vidéo en train de trimbaler un jeune avec des injures grossières : Le militaire agresseur identifié et mis à la disposition de la Police militaire

Une vidéo virale avait fait le tour des réseaux sociaux où on pouvait apercevoir un militaire en train de trimbaler un jeune garçon avec des injures grossières. Celle-ci avait irrité la conscience collective et provoqué une vive réaction des internautes. Ainsi, la réaction des autorités militaires ne s’est pas fait attendre car l’intéressé, Yaya Sogodogo, a été identifié et mis à la disposition de la hiérarchie, laquelle a pris des mesures fortes.

 

Selon des indiscrétions qui nous sont parvenues, ces faits dénoncés par un témoin au Commissariat de police du 16ème arrondissement se sont déroulés le mardi 14 décembre 2021 aux environs de 10 heures. Selon les récits du témoin, un élément des Forces armées en tenue était en train de menacer un citoyen avec une arme à feu, en face de la Clinique Almed sise à Sotuba, en vue de l’obliger à le suivre à la BT de Sangarebougou afin de répondre à une convocation, suite à une plainte formulée par sa sœur. Et le militaire en question proférait des injures grossières. Aussitôt informé, le Commissaire principal de police Yaya Niambélé, en charge du Commissariat de police du 16ème arrondissement, a diligenté une mission conduite par lui-même. Ainsi, ils se sont se rendus sur les lieux. Sur place, l’intervention prompte et professionnelle de l’équipe du 16ème arrondissement a permis d’éviter de justesse un drame car une foule surexcitée était sur le point de lyncher le militaire en question.

Conduit dans les locaux du commissariat, il déclare se nommer Yaya Sogodogo, militaire il en formation à Samanko. Aussi, il ressort des enquêtes préliminaires que le suspect était muni d’une arme factice (un jouet) avec laquelle il menaçait Bekaye Diakité, le jeune mis en cause dans la plainte formulée par sa sœur pour une histoire de téléphone.

Après les différentes formalités d’usage, l’élément a été mis à la disposition d’une équipe de la Police militaire.

Boubacar PAÏTAO

SourceAujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct