Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire Sahou et Sanamadougou: la population opte pour un sit-in illimité

Pour être en possession de leurs terres de culture confisquées «illégalement», depuis 2012, par le patron des Moulins modernes du Mali-Sa, Modibo Keita, les populations de Sahou et de Sanamadougou, en zone office du Niger, ont opté pour une stratégie de sit-in illimité, sur lesdits espaces jusqu’à la satisfaction totale de leurs préoccupations.

plaine rizicole agricole office niger riziculteurs champs vergé

Cette nouvelle stratégie de lutte, dans ce conflit qui a débuté depuis quelques années, a été lancée, le 18 avril dernier, dans le village de Sahou.
Organisé par le Collectif des Paysans de l’Office du Niger (COPON) en partenariat avec le Réseau Afrique-Europe Interact (EAI), le sit-in a débuté par une séance de lecture de coran suivie d’une visite chez le chef de village de Sahou qui a abrité la manifestation.
En guise de solidarité en faveur d’une population qui souffre, depuis quatre ans, le Dr Oumar Mariko et deux autres députés de son parti on fait le déplacement. Le ministre des Domaines de l’État et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, qui n’a pu faire le déplacement en raison de son agenda promet d’y faire un tour le moment venu. Autant dire que cette affaire qui dure dans le temps est connue de nos autorités.
Oumar Mariko a jugé le combat noble avant d’inviter toutes les bonnes volontés à s’associer à l’effort ces habitants pour qu’ils rentrent en possession de leur droit.
Selon Oumar Mariko, la défense de ces populations, qui souffrent, doit être plutôt le combat d’une opposition qui se dit républicaine. Au lieu de cela, le président du parti Sadi estime que ces partis se mélangent les pédales, à travers des guerres de positionnement et des rivalités stériles avec le gouvernement à Bamako. Il a invité la majorité présidentielle et l’opposition à faire siennes les préoccupations des populations de Sahou et de Sanamadougou afin de mériter leurs statuts.
Le porte-parole du Réseau Europe-Afrique Interact, Fassery Traoré, non moins Coorganisateur du sit-in, a laissé entendre que le mouvement de protestation sera continuel jusqu’à la satisfaction des doléances, qui se résument à la libération des terres, d’environ 700 ha, «illégalement » occupées par les M3-SA de Modibo Keita.
Selon un responsable Réseau joint sur place, hier mardi, le sit-in se poursuivait et les paysans sont plus que jamais déterminés sur le terrain.

Par Sidi Dao

Source: info-matin

avatar
  Subscribe  
Notify of
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct