Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ACCES A L’INFORMATION JUDICIAIRES ET PÉNITENTIAIRES : Vers une numérisation

Le département de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des Sceaux, avec le soutien financier du Programme des Nations unies pour le Développement, a procédé mercredi dernier à l’ouverture des journées d’échanges sur l’informatisation des services judiciaires et pénitentiaires. Lesdites journées d’échanges visaient à faire le point des activités déjà engagées et à des actions à mener afin de permettre le déroulement des directives du schéma directeur informatique du secteur de la justice malienne.

 

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, des gardes des Sceaux, Mahamoudou Kassogué avec à ses côtés, le représentant du Pnud, le président de la Cour suprême, entre autres. Les présentes journées constituent le cadre d’échanges sur les modalités de réalisation de l’engagement du ministère de la justice et des Droits de l’Homme, dans une démarche volontariste et solidaire mobilisant l’ensemble des segments de l’institution judiciaire, avec sa tête, la Cour Suprême. Il s’agira de faire un examen approfondi, non seulement du schéma directeur informatique, mais aussi des possibilités offertes par la loi d’orientation et de programmation du secteur de la Justice. Et aussi par les partenaires techniques et financiers et par les services techniques de l’État, notamment l’Agetic. Il importe de noter que l’ère du numérique et de la digitalisation s’est imposée à tous les secteurs du développement. C’est pourquoi l’État malien conscient des défis de la modernisation des services publics, a créé en janvier 2005, l’Agetic avec comme principal mission la modernisation à travers notamment la digitalisation des méthodes, outils et documents de l’administration malienne. « La justice malienne se doit moderne, diligente et efficace, tout étant accessible, de manière à restaurer de la confiance des citoyens », explique le ministre Kassogué. Il se dit convaincu que la concrétisation de cette importante et indispensable vision contribuera à une meilleure gouvernance du secteur à une transparence accrue et à une redevabilité constante du service public de la justice au Mali.

Pour sa part, le représentant du Pnud dira que la numérisation des systèmes judiciaires et pénitentiaires recèle un énorme potentiel pour faciliter et améliorer l’accès des citoyens à la justice, a laissé entendre.

Ibrahima Ndiaye

Source : Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct